Alerte à la caserne de Heverlee: objets neutralisés, le renseignement militaire enquête

Caserne de Heverlée: objets neutralisés, le renseignement militaire enquête
2 images
Caserne de Heverlée: objets neutralisés, le renseignement militaire enquête - © Tous droits réservés

Par voie de communiqué, la Défense a confirmé dans l'après-midi qu'une "effraction a été constatée dans le quartier militaire à Heverlee" (Louvain) en Brabant flamand. Le périmètre extérieur de la caserne a été endommagé.

Une fouille de la caserne s'en est suivie et "une petite quantité de produit inflammable ainsi qu'un sac noir ont été retrouvés à proximité de quelques véhicules militaires", indique-t-on, sans préciser si ces éléments été reliés à un quelconque système d'allumage.

Services de déminage dépêchés sur place

Quoi qu'il en soit, aucun dispositif ne s'est pas déclenché, il n'y a donc ni victime, ni dégâts. Les objets ont été neutralisés par les services de déminage, selon les procédures habituelles.

Aucune matière "explosive" n'a été découverte au terme des fouilles approfondies entreprises par la suite.

La police de Louvain évoquait officiellement un "colis suspect", et a indiqué en début d'après-midi que les périmètres de sécurité – qui avaient été installés et avaient provoqué l'évacuation de la caserne – avaient été levés. "La vie au quartier a maintenant repris normalement", ajoute encore la Défense.

Enquête ouverte

Une enquête a été ouverte par le Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) – autrement dit, le renseignement militaire – et il a été demandé aux autres casernes d'accroître leur vigilance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK