Namur: une fresque monumentale de 16 mètres de haut en plein centre-ville

La fresque intitulée "Vive Nameur Pot Tot" représente la passation du patrimoine par l'image d’un enfant à la découverte des échasseurs.
2 images
La fresque intitulée "Vive Nameur Pot Tot" représente la passation du patrimoine par l'image d’un enfant à la découverte des échasseurs. - © RTBF

Plus besoin de pousser les portes des musées aujourd'hui pour découvrir des œuvres puisqu’on en retrouve parfois en rue. Vous connaissez sans doute les parcours BD à Bruxelles, ces façades sur lesquelles on retrouve des personnages de bandes dessinées...

Des fresques murales, on en trouve aussi à Namur. D'ailleurs, une nouvelle est en train d'apparaitre sur un mur dans le piétonnier. Une œuvre de plus de 15 mètres de haut.

Derrière le pinceau et les bombes de couleurs : un artiste namurois.

Cela fait maintenant une semaine que Sébastien Limbourg alias Kahef travaille sur cette immense fresque. Réaliser une œuvre de cette taille est une première pour lui. "J’ai toujours eu l’habitude de faire des fresques classiques, c’est-à-dire avec échelle ou échafaudage. Ici, pour cette fresque monumentale, j’utilise un élévateur ou une grue, ce qui est une première pour moi."

Une première qui nécessite de nouvelles méthodes de travail pour Kahef. Ce qui implique plus de difficultés. "Il y en a énormément ! Surtout que j’ai travaillé comme si j’étais sur une grande feuille blanche. Pour une fresque réaliste, je n’ai pas utilisé de quadrillage. C’est juste l’amplitude des gestes qui change. Il faut aussi pouvoir redescendre au sol pour vérifier et ajuster."

La fresque atteint 16 mètres de haut. Il faut donc pouvoir prendre du recul pour éviter les erreurs. "Quelques fois, il faut retourner sur le plancher des vaches et prendre une vingtaine de mètres de recul, pour voir ce qui va ou ne va pas, repérer quelques taches ou effets sur le mur afin de se repérer, et ainsi modifier au fur et à mesure."

La fresque intitulée "Vive Nameur Pot Tot" représente la passation du patrimoine par l'image d’un enfant à la découverte des échasseurs. Vous pourrez l'observer d'ici deux jours lorsqu'elle sera complètement terminée, rue Basse Marcelle.

On précisera aussi que la Ville compte ne compte pas en rester là puisqu’un autre projet est déjà sur les rail pour un nouveau dessin près de l'institut Henri Maus, là où est installé la foire actuellement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK