Namur: les membres du Cannabis Social Club jugés en correctionnelle?

Le juge d'instruction, lui, a terminé son travail. Pour le parquet de Namur, l'activité du Cannabis Social Club s'apparente clairement à un trafic de drogue. Les peines encourues sont sévères. Les membres du Cannabis Social Club de Namur risquent plusieurs années de prison.

Quatre personnes ont été inculpées dans ce dossier. Le parquet retient plusieurs chefs d'accusation: culture de stupéfiant, facilitation d'usage et blanchiment d'argent. Un procès devant le tribunal correctionnel se profile.

Les avocats ne manqueront pas de souligner le caractère militant du Cannabis Social Club. Ses membres sont favorables à la dépénalisation et leur asbl visait à produire assez de cannabis pour la consommation personnelle de ses quelque 120 membres. "Nous ne sommes pas de trafiquants de drogue", martèlent les inculpés, qui étaient allés jusqu'à prévenir les autorités de leur projet.

La culture de cannabis est prohibée

Mais le parquet de Namur ne l'entend pas de cette oreille. Pour les adultes, certes, la justice belge tolère la détention pour consommation personnelle d'une petite quantité de cannabis (3 grammes maximum). Mais contrairement à certains Etats américains qui se sont lancés dans l'expérience de la dépénalisation, en Belgique, le cannabis reste un stupéfiant: la culture est prohibée, tout comme la vente.

Dura lex sed lex, l'adage latin résonne comme une menace pour les fondateurs du Cannabis Social Club de Namur. Cultiver et s’échanger du cannabis aux yeux de tous en Belgique, ça peut mener à la prison donc. A voir maintenant ce que va décider la Chambre du Conseil.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK