Grève dans les prisons: arrêt de travail à Beveren

Un arrêt de travail est observé depuis ce vendredi après-midi à la prison de Beveren. Selon la porte-parole des établissements pénitentiaires, c'est le syndicat libéral qui a initié le mouvement.

"Pour l'instant, il s'agit d'une action individuelle dans une seule prison (de Flandre, ndlr) qui a suivi l'appel d'un syndicat, le SLFP", a souligné la porte-parole. "Le SLFP a demandé de passer à l'action. Celle-ci a débuté à Beveren, mais les autres prisons n'ont pas suivi."

Il n'est pas possible de déterminer le nombre de gardiens qui ont débrayé mais la police et la protection civile ont été appelées en renfort.

Les agents flamands avaient repris le travail

Depuis plus d'une semaine, les agents pénitentiaires sont en grève dans les prisons de Bruxelles et de Wallonie. En Flandre, en revanche, les syndicats ont appelé le personnel à reprendre le travail après la journée d'action du 25 avril.

Jeudi, le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) avait présenté un protocole d'accord proposant notamment 350 engagements, un gel des économies à 6% jusque fin 2016, un remplacement systématique des départs et une prime de flexibilité un peu plus importante pour tous les membres du personnel. Mais cette proposition a été refusée par les représentants syndicaux francophones.

Une nouvelle réunion s'est tenue à partir de 10h30 ce vendredi, regroupant le cabinet du ministre, les syndicats ainsi que les directeurs des prisons bruxelloises et wallonnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK