Flinterstar: un renflouement onéreux, mais urgent à l'approche de l'hiver

Ce vendredi après-midi, le Premier ministre Charles Michel et le secrétaire d’État en charge de la Mer du Nord Bart Tommelein (Open Vld) se sont rendus à Zeebruges, sur les lieux du naufrage du cargo Flinterstar intervenu le 6 octobre.

Au programme de ce déplacement, une rencontre avec trois experts en environnement et transport maritime pour aborder la question du renflouement du bateau. C’est la prochaine étape, après la fin des opérations de pompage du carburant.

Pour cette manœuvre qui consiste à le remettre entièrement à flot, plusieurs méthodes sont envisageables. Mais beaucoup de questions se posent encore : quand le renflouement pourrait-il commencer ? Pourra-t-on le faire alors que l’hiver arrive ou faudra-t-il attendre le printemps ?

3 images
Bart Tommelein et Charles Michel en visite à Zeebruges. © Fiona COLLIENNE - RTBF

"Il faudra passer par la justice pour récupérer l’argent"

L’État fédéral a déjà annoncé qu’il prendrait en charge les coûts de cette remise à flot. Le propriétaire du cargo a abandonné le navire, et il y a urgence. "Nous ferons tout pour récupérer l’argent auprès du propriétaire. (…) Il faudra passer par la justice pour récupérer l’argent, cela va donc aussi nous en coûter", assure Bart Tommelein. En attendant les résultats de l’enquête, "nous devons réagir maintenant, d’autant plus que l’hiver approche".

Le secrétaire d'État projette de boucler au plus vite le paquet d’arguments à présenter au gouvernement fédéral. Si celui-ci l’approuve, un appel à devis pourra être lancé et la recherche d’un budget pourra démarrer.

Bart Tommelein souligne encore que le navire porte pour l’instant préjudice aux intérêts économiques flamands et néerlandais en raison de sa position à l’entrée du port.

La fin des opérations de pompage est aussi une bonne nouvelle pour la réserve naturelle du Zwin. Ses digues seront temporairement rouvertes ce vendredi pour permettre à l’eau de circuler dans la réserve. Une réouverture définitive n’est pas encore à l’ordre du jour.

3 images
Le Premier ministre a notamment rencontré trois experts pour aborder la question du renflouement. © Fiona COLLIENNE - RTBF
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK