Effondrement d’un bâtiment à Anvers : bilan de 5 victimes, "en septembre, cela aurait été des enfants", explique De Wever

Une cinquième victime a été sortie, samedi, des décombres du bâtiment scolaire qui s’est en partie effondré vendredi dans le quartier Nieuw Zuid, ont indiqué en fin d’après-midi les services de secours. Le bilan s’élève donc à cinq morts, dont un Portugais et un Roumain qui travaillaient sur le site.

Neuf autres personnes ont été blessées dont trois se trouvaient en soins intensifs mais pas dans un état critique.

3 images
© Tous droits réservés

Le roi Philippe sur les lieux

Le roi Philippe s’est rendu dans l’après-midi sur les lieux du drame.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden s’était, elle, rendue vendredi soir sur les lieux de l’incident pour encourager les secours.

 

A quelques mois près

L’école en construction devait ouvrir en septembre. Le bourgmestre d’Anvers Bart de Wever s’est exprimé hier soir à notre antenne sur ce drame.

"C’est une catastrophe inimaginable, réagit le bourgmestre d’Anvers. Le bâtiment était presque prêt. Les responsables de la ville avaient rendu visite 3 heures avant la catastrophe pour regarder comment on pourrait ouvrir l’école en septembre. Donc, ça aurait pu être une catastrophe encore pire si quelques mois plus tard, cela s’était produit avec des enfants. C’est inimaginable."

Les ouvriers du chantier travaillaient pour un sous-traitant de l’entreprise de construction Demeco, le directeur général de l’entreprise a affirmé qu’une enquête approfondie sera menée pour identifier la cause de l’accident.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK