Eau brunâtre à Couvin et Viroinval: Philippeville est également touchée

Cela fait quelques jours que l'eau qui coule du robinet est brune et sent mauvais.
Cela fait quelques jours que l'eau qui coule du robinet est brune et sent mauvais. - © Flickr

Elle est brune et sent mauvais. Et ça risque d'être encore le cas au moins jusqu'à ce mardi soir.

Que se passe-t-il ? Un excès de chlorure de fer. Il n'y a pas de réel danger pour la santé. L'eau est potable mais elle est par contre non conforme. Cela dure depuis une semaine.

Producteur et distributeur se renvoient la balle

D'un côté: la Société Wallonne des Eaux (SWE). Elle pompe l'eau à un barrage près de Couvin et la rend potable. De l'autre côté: l'intercommunale INASEP. Elle rachète cette eau et l'amène de la station jusqu'à nos robinets.

Le directeur de l'INASEP, Philippe Libertiaux, est fâché. Cela fait cinq jours que l'eau n'est pas conforme et le producteur ne l'a pas prévenu. "Je suis courroucé car un incident peut bien sûr arrivé mais l’important c’est de jouer la carte de la transparence vis-à-vis de la clientèle. Il faut apprendre à communiquer. Or, ici, on a joué avec la santé et la salubrité publiques. Et ça, de la part d’un grand distributeur comme la SWE, je ne peux pas l’admettre."

Du côté de la SWE, on minimise : l'eau a toujours été potable. Le seul problème, c'est la couleur, l'odeur et le goût... Pour Benoît Moulin, porte-parole de la Société Wallonne des Eaux, c'est le distributeur qui aurait dû les prévenir. "Elle était potable mais elle posait un problème au niveau de la couleur. Ça, nous ne pouvions le détecter à la source. C’est le consommateur qui appelle. A partir du moment où nous avons été prévenus, nos équipes se sont occupées à résoudre le problème."

Le problème d'eau brunâtre s'étend à Philippeville

Le problème d'eau brunâtre s'est étendu à la commune de Philippeville, a indiqué mardi matin Philippe Libertiaux. Les habitants des communes de Couvin et Viroinval reçoivent depuis le 12 juillet de l'eau de distribution brunâtre captée et traitée au barrage du Ry de Rome.

"Il y a là-bas (Philippeville, ndlr) des problèmes d'odeur, de couleur et de saveur. Cela nécessite des analyses. A Viroinval et à Couvin, il y a toujours des problèmes de couleur. Cela touche désormais 15 000 foyers contre 10 000 précédemment. Une série de prélèvements a été réalisée lundi. Les résultats sont attendus au plus tôt mardi à 16h00", poursuit le directeur de l'intercommunale.

Selon la Société wallonne des eaux (SWDE), ce problème d'eau brunâtre est lié à un excès de chlorure ferrique. "Cet excès provoque une coloration de l'eau mais ne présente aucun danger sanitaire. Cet élément n'est pas visible à la sortie du barrage. D'après nos analyses, l'eau est potable. Nous avons les données en notre possession. Ceux qui prétendent qu'elle ne l'est pas avancent une information inexacte".

Du côté de l'Inasep, on conseille toujours aux habitants de faire bouillir l'eau avant de la consommer. "On est assailli de plaintes de la clientèle. L'eau est imbuvable et impropre à la consommation. Il faut arrêter de jouer sur les mots", conclut Philippe Libertiaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK