Zaventem : l'école ''de Vleugel'' impose le néerlandais aux parents, même dans la cour de récréation

L'école ''de vleugel'' a demandé aux parents allophones de ne s'exprimer  qu'en néerlandais dans la cour de récréation
L'école ''de vleugel'' a demandé aux parents allophones de ne s'exprimer qu'en néerlandais dans la cour de récréation - © Belga (illustration)

"Merci aux parents de ne parler que néerlandais dans la cour de récré". Voilà la demande exprimée il y a une semaine à l'école "de Vleugel" de Zaventem, en périphérie. Cette demande est écrite noir sur blanc dans une lettre de la direction. Les très nombreux parents non-néerlandophones sont donc invités à ne pas parler leur langue dans l'école, y compris avec leurs enfants. Une maman trouve que c'est un pas de trop.

D'accord pour parler néerlandais avec les professeurs, en rue, à la boucherie, dit cette maman. Nous vivons en Flandre, tous mes contacts se font en néerlandais, et toute la famille est bilingue. Mais, poursuit-elle, notre langue maternelle est le français, et les mots échangés en famille ne regardent que nous. L'école va trop loin.  

"J’ai l’impression de ne plus pouvoir parler ma langue maternelle avec mes enfants. Je me demande qu’elle va être l’étape suivante : est-ce qu’on va aussi m’imposer de parler une autre langue chez moi ? Et là, je trouve que c’est une atteinte à la liberté d’expression. C’est un droit fondamental que de pouvoir parler la langue qu’on veut et à partir du moment où on m’impose une langue véhiculaire qui n’est pas la mienne et que je n’ai pas choisie, et bien je trouve que c’est porter atteinte à la liberté'.''

Nous avions choisi cette école parce qu'elle est multiculturelle, ajoute cette maman. Mais c'est le manque d'ouverture, qui la frappe aujourd'hui.

A l'école, la directrice n'a pas souhaité commenter sa lettre. Elle ajoute simplement que le règlement, donné aux parents lors de l'inscription, stipule que c'est une école néerlandophone, pour les enfants comme pour les parents.

Dans des écoles aussi multiculturelles, maintenir un bon niveau de néerlandais est difficile. Les témoignages d'enseignants ne manquent pas. L'école "de Vleugel" a-t-elle la bonne recette ? Visiblement la méthode choque certains parents, et pourrait décourager les moins bilingues d'accompagner leurs enfants à l'intérieur de l'école.


Myriam Baele
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK