Yvoir: suspension du prononcé pour une ancienne gardienne d'enfants poursuivie pour coups

Une ancienne gardienne d'enfants qui avait ouvert sa propre crèche à Yvoir a bénéficié de la suspension simple du prononcé pour des faits de coups commis dans le cadre de son travail en octobre et novembre 2015 (illustration).
Une ancienne gardienne d'enfants qui avait ouvert sa propre crèche à Yvoir a bénéficié de la suspension simple du prononcé pour des faits de coups commis dans le cadre de son travail en octobre et novembre 2015 (illustration). - © Flickr - orangachang

Une ancienne gardienne d'enfants qui avait ouvert sa propre crèche à Yvoir a bénéficié, mercredi, de la suspension simple du prononcé pour des faits de coups commis dans le cadre de son travail en octobre et novembre 2015. Elle a par ailleurs été acquittée de la prévention de traitements inhumains pour laquelle elle était aussi poursuivie.

La prévention de coups concernait un enfant qui ne voulait pas manger, le 16 novembre 2015. "Elle a violemment mis la cuillère dans sa bouche et a penché sa tête en avant pour qu'il mange. Cela est apparenté à un coup", reconnaissait la défense lors de l'audience. La scène avait été filmée par l'ancienne collègue de la prévenue qui avait montré la vidéo à la police. "Cette collègue, que j'ai engagée parce que ce n'était plus possible de travailler seule vu le nombre d'enfants, ne m'aidait pas beaucoup. Elle était toujours sur son téléphone. J'avais huit enfants à gérer ce jour-là. Je ne suis pas fière de ce que j'ai fait mais quand on a une collègue, c'est pour compter dessus", avait expliqué la prévenue.

La seconde prévention, qui concernait des traitement inhumains à l'égard de cinq autres enfants et qui ne reposait que sur les déclarations de l'ex-collègue, n'a quant à elle pas été déclarée établie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK