Yvoir : l'hôpital de Mont-Godinne valorise du bois wallon en énergie verte

Yvoir : l’hôpital de Mont-Godinne valorise du bois wallon en énergie verte
Yvoir : l’hôpital de Mont-Godinne valorise du bois wallon en énergie verte - © Tous droits réservés

Ce vendredi était inaugurée la nouvelle installation du site de l’hôpital de Godinne. Le partenariat avec l’entreprise Xylowatt, une spin-off de l’UCL, a permis de réaliser une unité de production de gaz renouvelable. Le projet est sur les rails depuis 2011. Cette année-là, l’hôpital investit dans la cogénération. Un premier pas important vers la diminution des émissions de C02, avant de concrétiser l’idée d’un hôpital alimenté en électricité, chaud et froid, à partir d’énergie renouvelable issue de la gazéification de la biomasse. Une manière de produire de l’énergie propre, à partir d’une ressource locale.

Xylowatt, qui a développé la technologie et gère le site, a investi plus de 4 millions d’euros dans une installation de production de gaz de bois. Le bois provient de Wallonie, de l’entretien des routes et des forets. "Chaque jour un camion livre 90 mètres cubes de copeaux de bois. Une fois séché, il est transformé en gaz propre" nous explique Geoffroy Corbisier, responsable commercial de Xylowatt. La difficulté était de produire un gaz propre qui n’encrasse pas le moteur de cogénération et de proposer un système extrêmement fiable pour l’hôpital.

3000 tonnes de CO2 économisés par an

Ne dépendant ni du soleil ni du vent, le système permet une production continue. Il  permettra de produire 40 % des besoins de l’hôpital en électricité, 65 % en chauffage et 40 % en réfrigération.

Le Centre hospitalier de Mont-Godinne compte 300 lits. C’est l'un des trois sites (avec Dinant et Sainte-Elisabeth à Namur) qui forment le CHU UCL Namur. L’usine de gaz de bois s’inscrit dans une politique générale de l’hôpital explique Vincent Lachapelle, directeur du CHU UCL Namur – Site de Godinne. A Sainte-Elisabeth, des panneaux photovoltaïques produisent de l’énergie, sur le site de Dinant une cogénération a été mise en place, et à Godinne, les déchets de cuisine sont valorisés.

Grâce à cette unité de production de gaz, l’hôpital devrait produire environ la moitié de ses besoins en énergie, et réduire ainsi ses émissions de CO2 de 3000 tonnes par an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK