Yvan Mayeur organise une réunion "radicalisme" dans le quartier du kamikaze Bilal Hadfi

Bilal Hadfi, l'un des kamikazes de Paris.
Bilal Hadfi, l'un des kamikazes de Paris. - © D. R.

Ce mercredi 25 novembre à 19 h sera organisée par la Ville de Bruxelles, son bourgmestre Yvan Mayeur (PS) et l'échevine de la Jeunesse Faouzia Hariche (PS) une réunion de quartier sur le thème: "Le radicalisme, osons en parler ensemble". Lieu de la rencontre: l'Athénée des Pagodes, à Neder-Over-Heembeek.

Neder-Over-Heembeek, c'est là d'où venait Bilal Hadfi, 20 ans, l'un des kamikazes des attentats de Paris. Une jeune résidant dans la cité de logements sociaux Versailles, un quartier situé à deux pas de l'Athénée des Pagodes et où personne (amis, éducateurs, enseignants) n'a vu venir la radicalisation. Bilal Hadfi avait quitté le domicile de sa maman au début de l'année pour aller combattre en Syrie, au côté de l'Etat islamique. 

C'est pour briser le tabou que constitue la radicalisation d'un proche au sein d'une famille que cette réunion publique a été mise sur pied en quelques jours. De plus, pour l'ASBL de prévention Bravvo, il s'agit de rappeler l'existence d'un point de contact radicalisme (02/279.65.91, 0496/27.12.58, radicalisme@bravvo.org) qui s'adresse aux parents craignant le départ d'un enfant, mais aussi aux combattants revenus ou désirant revenir des zones de guerre.

Si l'invitation est adressée à tous les habitants de la Ville (1000, 1020, 1120, 1130), elle concerne, à la lueur des événements parisiens, principalement Neder. Car, selon nos informations, Bilal ne serait pas le seul jeune de l'entité à avoir choisi la voie du djihadisme. De même, les autorités entendent empêcher que sa figure ne devienne celle d'un martyr aux yeux de ses anciennes connaissances dans le quartier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK