Y aura-t-il un jour une prison à Sambreville ?

L'un des sites choisis pour ériger la future prison de Sambreville
L'un des sites choisis pour ériger la future prison de Sambreville - © RTBF - Monika Wachter

Le projet de prison sur le territoire de Sambreville existe depuis 2008. Le gouvernement fédéral avait annoncé, à l'époque, la construction de nouvelles prisons dont trois en Wallonie : Marche-en-Famenne, Leuze-en-Hainaut et Sambreville. De tous ces projets, c'est celui de Sambreville qui avance le moins. Il n'y a toujours pas de décision par rapport au site choisi et visiblement le premier coup de pioche, ce n'est pas pour demain.

Après l'analyse de la Région Wallonne qui disait "ok" puis celle du fédéral qui disait "niet", une étude conjointe a conclu : pas de problème de santé lié à la pollution de l'ancien site Saint-Gobain. Philippe Henry confirme :

"Quant aux risques environnementaux, ceux-ci ne compromettent absolument pas l’érection d’une infrastructure carcérale et ne comportent pas de risques pour les agents pénitentiaires et les détenus amenés à y évoluer".

Mais si il n’y a pas de problème de santé, il y a bien un  problème d'argent : 7 millions en plus si l'on construit là, dit le document. Le ministre estime, au contraire, que ce serait plus avantageux sur le site de Saint-Gobain. Alors on prolonge l'analyse. Conclusion du député MR Gilles Mouyard :

"A force de vouloir s’entêter et de vouloir ériger la prison à cet endroit et uniquement à cet endroit, toutes les prisons du master plan sont construites sauf celle-là".

De fait, la prison de Marche, quasi terminée, devrait recevoir des détenus dès novembre et celle de Leuze-en-Hainaut pourrait fonctionner à partir de mai 2014. Alors que Sambreville qui comptait sur les 500 emplois générés dans et autour de la prison reste en carafe.

Cela dit, la situation n'a pas que des inconvénients. Notamment pour le Fédéral, en laissant pourrir le dossier, il se dispense de trouver, dans un budget déjà très serré, la cinquantaine de millions que coûterait la prison de Sambreville.

 

Carl Defoy

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK