Xavier Deutsch situe l'intrigue de son nouveau roman, à Wavre

La Dyle noire
2 images
La Dyle noire - © Xavier Deutsch

"La Dyle noire", le nouveau roman de Xavier Deutsch s'inscrit dans la collection des Romans de Gare, chez Luc Pire. Un polar léger et drôle, qui a pour toile de fond l'été 1944. Rencontre.

Rencontre avec Xavier Deutsch

Ce roman ancré dans une région, c'est une commande ?

C'est une commande, et la commande consistait à ce que j'écrive un roman policier. La collection veut que chaque roman se déroule dans un lieu de Wallonie ou de Bruxelles, et mon éditrice a souhaité que mon roman policier se déroule à Wavre. J'habite à Chaumont-Gistoux, j'ai vécu six années d'école primaire à l'Institut Saint-Jean baptiste à Wavre, j'y ai été louveteau, donc oui je connais la ville.

Et le livre offre cette particularité de situer le roman il y a 70 ans ?

Depuis toujours, je pense que pour écrire un roman, pour entrer en littérature, il faut un écart. Si vous êtes un romancier japonais, déportez l'action de votre roman en Italie. Si vous êtes belge, écrivez sur l'Alaska, l'Asie, n'importe où. Mais ne situez pas votre roman chez vous. Vous empêchez votre imaginaire de s'affranchir de la connaissance que vous avez de ce lieu. Et pour pallier le fait que je me sentais un peu entravé, en écrivant sur Wavre, j'ai situé l'action durant l'été de l'année 1944. L'écart temporel m'a permis de m'en sortir et du coup les conditions historiques créent un contexte particulier.

"La Dyle noire" de Xavier Deutsch chez Luc Pire. Un polar qui s'offre une belle part d'humour. Jubilatoire.

Christine Pinchart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK