Woluwe-Saint-Pierre: l'auditeur du conseil d'État en faveur de la validation des élections

Willem Draps avait introduit un recours contre le résultat des récentes élections.
Willem Draps avait introduit un recours contre le résultat des récentes élections. - © Belga

Le bourgmestre sortant - et sorti - Willem Draps avait introduit un recours contre le résultat des récentes élections à la suite de dysfonctionnements du système de vote automatisé. L'auditeur du conseil d’État, lui, estime que ces défaillances n'ont pas eu de conséquence sur la répartition des sièges entre les candidats.

Au lendemain des élections communales, des membres de la Liste du Bourgmestre Willem Draps dénoncent un mauvais fonctionnement du système expérimental de vote électronique, Smartmatic. Lors du choix de la langue sur l'écran tactile, une pression un peu forte fait directement basculer l'écran vers la liste Woluwe + de Benoît Cerexhe. Sans passer par la fenêtre où apparaissent l'ensemble des listes en présence. Cela aurait pu fausser le choix des électeurs, estiment les plaignants.

En première instance, le collège juridictionnel rejette la plainte. Compte tenu des possibilités de contrôle et de l'absence de plainte auprès des présidents de bureaux de vote, l'anomalie n'a pas eu d'influence sur le résultat du scrutin, estime le collège juridictionnel.

C'est également la thèse défendue par l'auditeur du conseil d’État. Il ne s'agit pourtant que d'un avis, pas de la décision finale. Les plaidoiries sont fixées le 17 janvier.

Enfin, pour rappel, Willem Draps et son ex-échevin des Finances ont également déposé un recours pour dépenses électorales excessives dans le chef de leurs principaux concurrents. A suivre devant le collège juridictionnel.

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK