Woluwe-Saint-Lambert s'inquiète de l'abattage d'arbres le long de la E40

Le long de l’avenue du Centaure, au bout des jardins qui frôlent l’autoroute, la région prévoit de faire abattre plusieurs centaines d’arbres. Ici, pas d’espèces rares, mais une barrière visuelle pour les riverains. Ces arbres constituent selon le collège communal de Woluwe-Saint-Lambert un "tampon végétal entre l’autoroute E40 et les quartiers résidentiels situés juste derrière". Le bourgmestre Olivier Maingain, Gregory Matgen, échevin de l’environnement, et de Delphine De Valkeneer, échevine de l’urbanisme viennent donc d’adresser à Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de la mobilité et à la direction de Bruxelles Mobilité, un courrier qui réclame quelques explications. La décision incriminée vise l’abattage annoncé de 243 arbres (sur les communes de Woluwe-Saint-Lambert, Evere et Schaerbeek) au motif qu’ils présenteraient un danger pour la sécurité de l’espace public.

Des arbres malades qui menacent la sécurité des automobilistes et des riverains

Au cabinet de la ministre de la Mobilité, on se défend d’une mesure prise à la légère. Ces arbres présenteraient des défauts de stabilité, dangereux pour la sécurité de l’espace public (pourriture du tronc, dessèchement de la cime, champignons lignivores), lesquels auraient été constatés dans une étude phytosanitaire réalisée par un bureau externe. On souligne par ailleurs que si le nombre d’arbres menacés semble élevé, il ne s’agit en réalité de taillis et non de grands arbres. "On ne décide pas d’abattre des arbres par plaisir".

"Aucune limitation de vitesse, de notre côté de l’autoroute, jusqu’à présent"

Mais si cette réaction à l’annonce de la disparition programmée des arbres, fait réagir à Woluwe Saint-Lambert, c’est parce que la commune estime déjà être tenue à l’écart des projets régionaux pour l’aménagement de l’autoroute à la sortie de la ville.

Contrairement à l’autre côté de l’autoroute, chez nous, il n’y a pas encore de limitation de vitesse. "Actuellement la vitesse autorisée y est toujours de 120km/h alors qu’elle est de 50km/h (ou 70km/h) en direction de la ville". Un réaménagement paysager est en principe prévu dans le cadre du projet "Parkway E40", mais jusqu’ici, nous n’avons reçu aucune information. "Les seules mesures prises et annoncées concernent la partie nord du " Parkway " située à Schaerbeek et Evere", déplore les échevins de Woluwe-Saint-Lambert.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK