Woluwe-Saint-Lambert évite de justesse l'installation de nouvelles antennes GSM

Woluwe-Saint-Lambert a obtenu gain de cause contre l'installation de trois nouvelles antennes GSM sur le toit d'une résidence pour personnes âgées
Woluwe-Saint-Lambert a obtenu gain de cause contre l'installation de trois nouvelles antennes GSM sur le toit d'une résidence pour personnes âgées - © THIERRY ROGE - BELGA

Il n’y aura pas de nouvelles antennes GSM au-dessus du Home Neerveld. La commune de Woluwe-Saint-Lambert vient d’obtenir l’annulation du permis d’urbanisme octroyé par la Région en 2019. Cette dernière avait alors autorisé la société de télécommunication Telenet à installer trois nouvelles antennes sur le toit d’une résidence pour personnes âgées, après avoir obtenu l’accord du propriétaire privé. Telenet souhaitait y installer trois mâts autoportants, équipés d’antenne relais GSM et dissimulés sous de fausses cheminées.

La commune évoquait des atteintes urbanistiques pour contester le projet

Lorsqu’elle avait appris l’autorisation qui venait d’être délivrée (depuis 2014, les communes ne sont plus informées au préalable du projet), la commune de Woluwe-Saint-Lambert avait introduit un recours administratif auprès du gouvernement. Celui-ci, suivant l’avis du collège d’urbanisme, décidera finalement d’annuler le permis. Il reconnaît que "les fausses cheminées dissimulant les antennes portaient atteinte à l’esthétique du bâtiment et ne s’intégraient pas dans le cadre urbain environnant".

Peu de marge de manœuvre pour contester l’installation d’antenne GSM

La commune a récemment obtenu le refus d’un autre permis d’urbanisme relatif à une antenne GSM (cette fois sur le clocher de l’église de l’Assomption, avenue Vandervelde). Dans ce cas aussi, le Collège d’urbanisme avait rendu un avis défavorable concluant au refus du permis. Pour les autorités communales, les motifs d’ordre urbanistique, constituent souvent, la seule manière de contester l’installation d’une antenne sur leur territoire.