Wépion : J – 4 avant la première criée aux fraises

La première criée aux fraises de Wépion aura lieu cette semaine, plus précisément jeudi soir.
La première criée aux fraises de Wépion aura lieu cette semaine, plus précisément jeudi soir. - © Belga

C’est jeudi soir qu’aura lieu la première criée de fraises à Wépion. Pourtant, les températures particulièrement froides de ces dernières semaines n’ont pas vraiment aidé les producteurs. C’est la raison pour laquelle l’un d’entre eux s’est converti dans les fraises "chauffées", c’est-à-dire cultivées sous serre. Une technique dont la rentabilité est mise à mal par les prix de l’énergie.

Les fraises qui seront en effet vendues jeudi soir, seront – le plus souvent – des fraises chauffées. C’est le climat qui veut cela. Froid, grêle et gel ne font effectivement pas bon ménage dans les cultures. C’est même un ennemi redouté par les producteurs.

Bernard Vertraete, lui, a trouvé la parade pour proposer des produits de qualité, dès le début de la saison. Il produit des fraises, mais des fraises qui sont cultivées sous serre, à Franière. Il est pratiquement le seul à utiliser cette technique pour la criée de Wépion. "Ce sont des serres qui sont plus hermétiques que les tunnels de pleine terre. Ici, c’est chauffé avec un système de tuyaux qui passe en-dessous des supports de culture."

Un système qui, il y a quelques années, présentait un avantage certain. "Aujourd’hui, poursuit Bernard Vertraete, avec le prix du mazout, cet avantage se réduit. La culture perd de sa rentabilité." Avant, "on pouvait commencer tôt et cueillir tard. Permettant d’avoir une production étalée sur toute l’année, et donc de diviser sa quantité sur un plus long laps de temps." Traduction : cela permettait au producteur d’avoir un prix plus raisonnable que s’il propose ses produits lorsque les fraises sont au plus bas…

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK