Wavre : la nouvelle école spécialisée vivra (au moins) cette année

Tristan et Aurore peuvent sourire, tout comme leurs parents. Leur nouvelle école à Wavre est sauvée, au moins pour cette année.
Tristan et Aurore peuvent sourire, tout comme leurs parents. Leur nouvelle école à Wavre est sauvée, au moins pour cette année. - © B. Schmitz - RTBF

C'est le soulagement dans la nouvelle école secondaire "LiVenTourne" qui vient de s'ouvrir dans l'Internat Folon à Wavre. La structure s'était spécialisée dans l'accueil d'enfants souffrant d'un handicap mental. Elle avait d'abord galéré pour trouver des locaux et obtenir son agrément de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Finalement, la rentrée avait pu avoir lieu début septembre, mais avec... seulement trois élèves. Or, faute d'atteindre le nombre imposé de 15 d'ici au premier octobre, la toute nouvelle structure aurait déjà dû mettre la clé sous le paillasson.

Mais la donne vient de changer et la directrice, à l'origine du projet, respire. "Nous venons de recevoir un courrier de la Fédération Wallonie-Bruxelles", explique tout sourire Sylvie Denis. "Il est très positif puisque la Fédération nous accorde un agrément définitif jusqu'au 1er octobre 2016. Quel que soit notre nombre d'inscrits donc. C'est un fameux soulagement". 

En clair, l'école fonctionnera cette année, même si elle n'atteint pas les 15 élèves au 1er octobre. "Cela peut sembler peu, surtout lorsqu'on sait que les autres écoles du genre les plus proches se trouvent à Bruxelles, Nivelles ou Namur et qu'il y a souvent des listes d'attente importantes dans ces même écoles. Mais le problème, c'est que si les parents inscrivaient leur enfant chez nous, ils perdaient justement leur place sur ces listes d'attente. Or, nous n'avions pas la certitude de rester ouvert après le 1er octobre. C'était un cercle vicieux".

La situation est désormais clarifiée et les inscriptions devraient à présent se confirmer. "Nous sommes actuellement à 8, mais j'ai d'autres entretiens qui sont déjà prévus avec des parents dans les prochains jours". LiVenTourne est donc lancée, mais elle n'accueillera pas non plus un nombre trop important de jeunes. "Nous sommes une petite structure et il faut garder cet encadrement très proche pour les enfants". Par contre, il faudra bien être minimum 15 l'année prochaine, au 1er octobre, cette dérogation n'étant valable que pour un an.

LiVenTourne est une école secondaire spécialisée de type 2 forme 1, c'est à dire destinée à des enfants souffrant d'un handicap mental important comme une trisomie 21 ou des formes d'autisme graves. Il n'y en a pas beaucoup d'autres en Wallonie, ce qui oblige parfois les parents à faire plusieurs heures de trajet par jour pour conduire leurs enfants ou à les déscolariser, faute de disposer d'une solution adéquate proche de chez eux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK