Wavre: l'enquête publique sur la nouvelle passerelle piétonne démarre mardi

Esquisse de la future passerelle qui enjambera les voies de chemin de fer pour relier la rue de l'Ermitage.
Esquisse de la future passerelle qui enjambera les voies de chemin de fer pour relier la rue de l'Ermitage. - © DR

Cette passerelle sera construite derrière la gare et permettra de rejoindre la rue de l’Ermitage, située de l’autre côté des voies de chemins de fer. On l’empruntera donc pour se rendre à pied depuis le centre jusqu’à la nouvelle salle polyvalente en cours de construction ou jusqu’à la piscine qui devrait voir le jour dans les prochaines années.

La rue de l’Ermitage sera elle-même élargie pour permettre l’aménagement d’un chemin de promenade plus agréable qu’un simple trottoir.

Mais cette passerelle de béton, de verre et de bois, doit aussi permettre de desservir les quais de la gare. Elle sera donc équipée de trois ascenseurs. Et pour l’agrément de ses utilisateurs, simples passants ou navetteurs, elle sera végétalisée, c’est à la mode… On pourra s’y installer pour lire ou pour se reposer.

Ce chantier présente une difficulté technique particulière : le niveau du sol n’est pas le même de part et d’autre de la ligne ferroviaire : plus bas, côté gare, mais plus haut, de l’autre côté. Cela explique en partie la durée des travaux : minimum six mois. Le coût du chantier avoisine les deux millions d’euros.

Toute personne qui veut consulter le dossier doit s’adresser à l’administration communale, et peut faire part de ses remarques ou de ses objections avant le 11 octobre, date de clôture de l’enquête.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK