Watermael-Boitsfort: AXA va quitter le boulevard du Souverain

Le bâtiment qu’occupe AXA date des années 60-70 et est enregistré comme bâtiment remarquable.
Le bâtiment qu’occupe AXA date des années 60-70 et est enregistré comme bâtiment remarquable. - © Belga

Le bancassureur prévoit de quitter son bâtiment situé le long du boulevard du Souverain et de s’installer en plein centre-ville. Du coup, cela fait 2 400 employés qui, à l'heure du déjeuner, ne feront plus leurs courses à la place Wiener et dans les environs. Le déménagement est prévu pour début 2017, lorsque le bail arrivera à échéance.

Le bâtiment AXA, tout en verre, et entouré de pelouses et pièces d'eau, date des années 60-70. Il ne correspond plus du tout aux attentes de son occupant. Celui-ci souhaite se rapprocher du centre, sur la petite ceinture, près de la porte de Namur.

"Tout d’abord, il y a une proximité avec nos clients et avec les courtiers, déclare Benoît Lemkovitch (porte-parole d'AXA). En termes d’accessibilité, être proche d’une gare, du métro ou des bus, cela permet à nos employés de ne pas considérer la voiture comme le seul moyen de transport. Et donc, nous allons par-là réduire notre empreinte écologique."

La direction d’AXA s’est également voulue rassurante sur le plan de l’emploi : "Nous n’envisageons pas de réduction du personnel. Nous envisageons simplement de travailler différemment dans un autre contexte. Nous allons favoriser le télétravail et la flexibilité. Nous voulons atteindre un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle."

Des arguments que le bourgmestre Ecolo de Boitsfort devrait pouvoir entendre, mais qui le chagrinent néanmoins. "C’est une dure nouvelle pour la commune, pour le secteur Horeca, pour les librairies… Il va falloir trouver un occupant pour ce bâtiment, c’est un énorme défi. On a quatre ans devant nous. Par ailleurs, le bâtiment fait partie des bâtiments remarquables de la Région bruxelloise. Il faut le conserver !"

Il va de toute façon devoir être rénové. Pour en faire quoi? Qui sait, peut-être des logements?

Betty Cleeren

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK