Waterloo: de nouvelles zones du champ de bataille classées, mais pas Plancenoit

La procédure aura duré une grosse année. Elle vient d'aboutir. La surface des terres protégées dans la zone du champ de bataille va carrément doubler.
De 500 hectares, la superficie de la zone de protection passe à environ 1 000 hectares aujourd'hui.
Et élément neuf par rapport à ce qui était initialement prévu, le village de Plancenoit dans la commune de Lasne est finalement exclu de cette zone de protection.

2 images
La surface protégée est quasiment doublée, mais le village de Plancenoit est finalement exclu du périmètre. © DR

C'est une bonne nouvelle pour les propriétaires des 700 logements du village qui redoutaient que ce classement n'entraine pour eux des contraintes urbanistiques supplémentaires.
"Si le périmètre avait été adopté dans sa mouture initiale, tout habitant de Plancenoit qui voulait effectuer des travaux chez lui était soumis à une longue procédure," explique la bourgmestre de Lasne, Laurence Rotthier. "Pour changer un simple châssis, on était parti pour cinq mois de procédure. C'était ridicule de vouloir classer cette zone urbanisée."

Durant l'enquête publique, de nombreux riverains s'étaient d'ailleurs opposés à cette extension. Ils étaient soutenus par les commune de Lasne, Braine l'Alleud et Waterloo. La mobilisation a donc porté ses fruits. Même si il y a un "mais" ...

"Certes, c'est une bonne nouvelle pour les habitants de Plancenoit, mais c'est un combat perdu pour nos agriculteurs," tempère Laurence Rotthier. "Eux étaient eux opposés à toute extension du périmètre de protection."

S.Remacle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK