Waterloo 1815: privé et public collaborent à la renaissance d'un site historique

Le ferme de Mont-Saint-Jean, un des sites historiques importants du pôle Waterloo 1815, poursuit sa rénovation via un partenariat public-privé.
3 images
Le ferme de Mont-Saint-Jean, un des sites historiques importants du pôle Waterloo 1815, poursuit sa rénovation via un partenariat public-privé. - © Tous droits réservés

La Ferme historique de Mont-st-Jean, à Waterloo, poursuit sa rénovation.

Grâce à un partenariat public-privé, ce pôle important du champ de bataille de "Waterloo 1815" a pu être restauré. Après l'ouverture d'un Musée consacré à l'ancien hôpital militaire des Anglais, la ferme s'apprête à développer un nouveau projet touristique et pédagogique pour les écoles et les familles. Un projet garanti par la collaboration entre le groupe privé "Martin" et les autorités publiques dont la province du Brabant wallon.

Hôpital militaire 

Pendant la bataille de Waterloo, 6.000 soldats seront soignés dans la Ferme de Mont-st-Jean. Au siècle dernier, le bâtiment montre des signes de faiblesse sous le poids des ans. Sauvé des ruines en 2014, le site partiellement classé est restauré par le groupe privé d'Anthony Martin, via un partenariat public-privé. "Ce site historique méritait un sauvetage. Il fallait associer le secteur public dans un projet plus vaste qui englobe la commune, la province et la Région".  

Du Musée au Centre d'interprétation

Le site abrite le seul musée médical en Europe, sur un champ de bataille. Le visiteur découvre la vie de l'hôpital militaire de 1815. Il est déjà accessible. Mais aujourd'hui, avec la création d'une asbl, le partenariat public-privé prévoit d'autres projets. Des activités ludiques et pédagogiques permettront aux écoles et aux familles d'apprendre l'histoire en s'amusant. A côté du musée, les visiteurs pourront se replonger dans l'atmosphère du site, admirer ses vieilles pierres, se détendre sur une plaine de jeux ou dans un verger, découvrir une brasserie et les produits du terroir, ou encore, participer à des ateliers de poterie ou de ferronnerie.

Pour Tanguy Stuckens, député provincial en charge des Actions en lien avec Waterloo 1815, "le développement du site permettra de disposer d'une infrastructure d'accueil mieux adaptée et complémentaire aux autres sites du pôle historique de la Bataille. Ce site sera ouvert à tous, avec des activités gratuites". Un site qui produit aussi la bière "Waterloo" et qui fera la promotion des produits du terroir. Le projet profitera aux communes voisines. "C'est une synergie qui devrait profiter aux 4 communes concernées par l'histoire de la bataille de 1815", commente Véronique Denis-Simon, échevine du Tourisme à Braine l'Alleud. De quoi apaiser un peu les querelles de clochers entre des communes qui veulent toutes leur part du gâteau. Car le tourisme, c'est aussi des recettes importantes pour les entités locales. 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir