Waterloo 1815: les Français remportent la bataille pour gérer le Mémorial

Waterloo 1815: les français remportent la bataille pour gérer le Mémorial
Waterloo 1815: les français remportent la bataille pour gérer le Mémorial - © Hugues Van Peel

La société française Kleber Rossillon, spécialisée dans les projets touristiques, culturels et historiques, vient d'être désignée pour exploiter et développer le site du Mémorial de Waterloo 1815. Le site comporte la Butte du Lion (brainois), le Panorama, la ferme de Hougoumont et surtout, le Mémorial. 

Sauf recours de l'autre candidat (le belge Tempora), le groupe français reprendra la gestion du site, dès l'an prochain... Une gestion qui était assurée par l'Intercommunale "Bataille de Waterloo 1815". Le spécialiste français collaborera toutefois avec des acteurs locaux, dont la Maison du Tourisme.

Doper l'attractivité

Parmi les objectifs de la société française: doper le nombre de visiteurs du site historique. En 2017, le Mémorial à lui seul avait enregistré 160.000 entrées. L'opérateur désigné par le comité de sélection espère atteindre la barre de 300.000 personnes en 2021, année du bicentenaire de la mort de Napoléon. L'Empereur français est décédé à l'île de Sainte-Hélène le 5 mai 1821. Et le bicentenaire de sa disparition pourrait donc attirer beaucoup de monde sur les sites brainois et waterlootois.    

Un choix réfléchi

Du côté des autorités régionales, provinciales et locales, pas de commentaires sur ce qui a motivé le choix de la société française Kleber-Rossillon. Le candidat évincé a en effet 2 semaines pour introduire un éventuel recours. "Et il faut respecter la procédure", nous a confié un acteur local. Qui souligne toutefois que "les dossiers des candidats ont été longuement étudiés".

Côté français, la société privée estime que son projet, son expérience et son savoir-faire ont dû jouer favorablement. Selon Geneviève Rossillon, directrice, "l'expérience acquise sur 9 sites culturels et touristiques est un sérieux atout. Et notre souhait d'attirer un public large et diversifié (visiteurs belges et étrangers; groupes, écoliers,...) a consolidé notre candidature".

La gestion quotidienne de Waterloo 1815 est confiée à l'opérateur privé jusqu'à 2035. Précisons que nous avons sollicité une réaction de l'autre candidat, le belge Tempora, qui n'a pas donné suite à notre demande.

Enfin, dans un tout autre dossier, le musée Wellington (en plein centre de Waterloo), va recevoir un subside wallon de 240.000 euros, pour poursuivre sa rénovation et installer une nouvelle scénographie dans l'autre partie du bâtiment.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK