Waterloo 1815: il n'y aura finalement pas de troisième reconstitution

L'organisation d'une troisième reconstitution s'est heurtée aux contraintes horaires des services de sécurité et de secours. "L'idée était de l'organiser assez tôt dans la journée du dimanche, mais les temps de pause pour les membres des services de sécurité, qui seront déjà mobilisés la veille jusqu'à minuit, risquaient de ne pas être respectés, explique Vincent Scourneau, bourgmestre de Braine-l'Alleud et administrateur délégué de l'ASBL Waterloo 1815. On aurait dû l'organiser plus tard, dans l'après-midi, mais dans cette hypothèse, cela posait des problèmes aux participants à la reconstitution".

Cette décision fera sans doute des déçus. Les organisateurs, qui n'avaient manifestement pas anticipé le succès des commémorations, suggèrent habilement de se reporter sur l'événement d'ouverture programmé le 18 juin, le spectacle Inferno mis en scène par Luc Petit.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK