Wallonie : du nouveau pour les entreprises dans le tri des déchets

Comme les particuliers, les entreprises wallonnes vont être obligées de trier leurs déchets. Cette obligation entrera en vigueur dès le 1er septembre, et elle concernera aussi bien les industries, que les commerces et les associations.

Le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio (cdH), est venu annoncer l'entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation lors de la visite qu’il effectuait ce vendredi matin au Centre de recyclage du groupe Dufour à Marquain.

Une réglementation indispensable

Pour saisir l’enjeu de l’importance de l’adoption d’une réglementation dans le tri des déchets des entreprises wallonnes, il suffit d’avancer un chiffre : 90% de la totalité des gisements de déchets en Wallonie sont issus des entreprises. Il était donc difficile de se satisfaire du fait que plus de 91% des ménages trient désormais leurs déchets, puisque ceux-ci ne représentent que 10% dans la balance totale des déchets.

Avec la nouvelle réglementation, les piles usagées, les huiles, les pneus usés, les déchets plastiques et métalliques : tout cela devra être trié par les entreprises avant évacuation. Une obligation qui va bousculer les habitudes des sociétés qui ne se souciaient pas de cet aspect puisqu’elles vont désormais devoir s’atteler à l’organisation de ces évacuations de rebuts.

C'est le département de la police et des contrôles du Service Public de Wallonie qui vérifiera la bonne application de ce nouvel arrêté. Les infractions seront passibles d'un emprisonnement de 8 jours à trois ans et d'une amende dont la fourchette oscille entre 100 et 1 million d'euros.

De la récupération au recyclage…

Trier les déchets dans le but de leur donner une nouvelle vie, c’est l’activité de l'entreprise Dufour, près de Tournai. Grâce à sa propre ligne de tri, l'entreprise récupère les déchets d'autres usines pour en faire de l'énergie ou de nouvelles matières comme l’explique Philippe Dufour, administrateur du groupe : "Le papier-carton que l’on reçoit des usines on le ballotte, on le conditionne et on le négocie en papeterie pour la revente, on brasse environ une vingtaine de milliers de tonnes de papier-carton-plastique que l’on négocie à la revente"

Les entreprises peuvent donc tirer profit du recyclage. Chez Dufour, 80% des déchets collectés sont recyclés en bois, carton ou plastique. 20% sont transformés en énergie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK