Wallonie : certains cours d'eau à un niveau qui n'avait plus été atteint depuis les années 90

Les cours d'eau wallons sont sous surveillance continue par le Service Public de Wallonie. La direction générale opérationnelle de la mobilité et des voies hydrauliques publie sur son site une carte des cours d'eau et de leurs affluents. Certains sont placés depuis ce matin en phase d'alerte ou de pré alerte de crue. Et le nombre de cours d'eau touchés augment d'heure en heure.

"La province de Liège est particulièrement touchée", explique Stéphanie Ernoux, porte parole aux voies hydraulique du S.P.W. "On n'avait plus connu de telles crues en province de Liège depuis les années 90!. La Vesdre est particulièrement concernée, mais aussi l'Eau d'Heure, la Lesse, l'eau Blanche en province de Namur ou encore la Lhomme en province de Luxembourg. On a remarqué que l'Ourthe Basse est aussi concernée, la Basse Meuse commence aussi à être préoccupante."

La Meuse, sous contrôle, mais...

Pour le moment l'ensemble de la Meuse est toujours cataloguée comme "normale", mais en se promenant le long du fleuve, notamment à Namur, on s'aperçoit que tous les barrages et écluses sont ouverts. Habituellement en été ils servent à ralentir le débit du fleuve pour maintenir un niveau suffisant pour la navigation.

Cette fois ils doivent évacuer le plus d'eau possible. "on est en train de réguler au maximum en ouvrant tous les barrages et les écluses. Cela va de soi que la navigation est interdite", explique Stéphanie Ernoux. "C'est sous surveillance, nos services observent en temps réel le débit du fleuve. Vu que la pluie va continuer à tomber ce mercredi après midi et jeudi, d'autres débordements ne sont pas à exclure."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK