Walibi: l'enquête publique est terminée

RTBF
RTBF - © RTBF

Walibi doit renouveler son permis unique pour exploiter ses attractions. Il arrive à échéance le 23 avril. L'enquête publique vient de se terminer. Près de 300 réclamants se sont manifestés. En ligne de mire : le bruit.

La principale revendication des riverains, qui se sont manifestés durant l'enquête publique, est d'obtenir l'application stricte des normes en matière de bruit car jusqu'à présent, Walibi a pu compter sur une série de dérogations. La volonté côté Région wallonne serait, cette fois, de ne plus en accorder. Mais les riverains ont des raisons d'être inquiets. Albert Flamand de l'asbl 'Les versants de la Dyle' explique : "Qu'est ce qu'on voit dans l'étude : c'est que l'on suggère à Walibi de demander la prolongation des dérogations et aux autorités d'accorder ces dérogations. Il ne faut donc pas dire que l'on fait une étude d'incidences pour protéger l'environnement et les gens puisque l'on va adapter, éventuellement, la loi à Walibi pour que Walibi soit dans les normes de la loi qui sera faite expressément pour eux".

Les heures de fermeture posent aussi des soucis. Là aussi, il y a la règle et la pratique. Le parc doit, en principe, fermer à 19 heures mais en réalité, le public évacue les lieux très progressivement. Trop lentement au goût des riverains qui estiment ne pas pouvoir profiter en été de leurs jardins.

Concilier tout cela n'est pas évident avec les intérêts économiques d'une entreprise de loisirs dont l'impact sur l'économie locale et sur l'emploi sont indéniables.

Mais le dialogue a déjà permis au cours de ces dernières années d'aplanir bon nombre de problèmes.

 

Colette Jaspers avec Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK