Voyage dans le temps à la découverte du Moyen-Âge pour les 5e et 6e primaires de Beauvechain

Découvrir l’histoire d’une église millénaire et les techniques qui ont permis de la construire. C’est ce qu’on pu faire les élèves de 5e et 6e primaires de plusieurs écoles de la commune de Beauvechain dans le Brabant-Wallon. À l’occasion du millénaire de l’église Saint-Martin à Tourinnes-la-Grosse, ils ont quitté les bancs de l’école pour se rendre au cœur de cet édifice impressionnant. Au menu du jour : visite du bâtiment, découverte des métiers de l’époque et surtout, ateliers pratiques pour mieux les comprendre.

Travailler comme les ouvriers de l’époque

Derniers conseils du tailleur de pierre et Noah est prêt à tailler la roche. Il doit y graver son nom et pour ça, il va utiliser une technique spécifique avec un ciseau, un outil tranchant comme ceux utilisés sur le chantier de l’église en l’an 1020 "J’ai mis le ciseau en oblique et j’ai tapé avec le marteau pour trouer. En mettant le petit doigt à l’arrière comme eux, c’est plus stable". Mais pas forcément plus facile pour autant "ça demande beaucoup de patience et de précision" confie le jeune garçon de 12 ans. Et de la patience, il en a fallu pour construire cet édifice. D’ailleurs, Elise, la voisine de Noah, comprend que ce chantier ne s’est pas fait en un jour "Quand je vois la construction, je me dis qu’ils ont dû mettre 100 ans pour la faire".

Une fois les pierres gravées, il faut les poser en respectant un plan. Les jeunes ont pu jouer aux architectes. Ils ont dessiné les plans d’époque avec les outils identiques à ceux utilisés il y a mille ans. Pas question de mesurer avec une latte, ici on utilise une corde "Ils traçaient avec une corde à 13 nœuds. Et la distance entre les nœuds, c’est la mesure du majeur jusqu’au coude" explique Evan, craie à la main.

Un peu plus loin, dans l’église, Nina et ses amis posent des pierres sur un moule en bois. Ils assemblent un arc en plein cintre "Ça permet de construire des portes et des vitres comme celles-là" précise la jeune fille en pointant du doigt les fenêtres de l’église. L’arc que construisent les jeunes est identique, mais pas encore terminé. Il lui manque encore une pièce, la plus importante. C’est maya qui la met "C’est la clé de voûte. Ça permet de tenir toutes les autres pierres, pour pas que ça tombe". Et heureusement, tout tient. Mission réussie pour ces jeunes qui, en quelques minutes, ont construit une structure Moyenâgeuse. Nicolas Cloes, le tailleur de pierre qui les accompagne est impressionné, mais pas surpris "Ils retiennent les explications à une vitesse incroyable, tout ça parce qu’ils vont devoir les appliquer derrière. Ce que moi je retiens, c’est que la pratique du geste et la mécanique font que l’on retient mieux. C’est le meilleur moyen d’apprendre" dit fièrement celui qui nous rappelle que c’est en forgeant que l’on devient forgeron.

Découvrir le patrimoine local

Nicolas Cloes est d’autant plus satisfait qu’il est originaire de Tourinnes-la-Grosse. Il a pu présenter le monument le plus important de son village. C’est aussi ça que voulait faire Mathieu Bertrand. Il travaille à la maison de la mémoire et de la citoyenneté de Beauvechain "Les jeunes vont enfin comprendre ce qui fait la caractéristique d’un bâtiment qu’ils côtoient tous les jours. Ils vont comprendre comment des gens ont pu le construire alors qu’ils n’avaient rien des techniques d’aujourd’hui, et ils vont comprendre que le corps humain est la base d’une construction" explique celui qui est à l’origine du projet. En une matinée, ces jeunes ont donc découvert l’histoire de cette église, son architecture et les techniques de construction de l’époque via une excursion, loin des bancs de l’école. De quoi ravir la grande majorité des élèves présents et même susciter quelques vocations. Certains jeunes nous ont confié qu’une fois grands, ils se voyaient bien être tailleur de pierre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK