Vous aussi, vous faites tourner le moteur de votre voiture lorsqu'il fait froid?

Le travail ne manque pas au garage Léon Jacob. Sébastien Finck, mécanicien automobile depuis vingt ans, était sur le pont ce samedi.
2 images
Le travail ne manque pas au garage Léon Jacob. Sébastien Finck, mécanicien automobile depuis vingt ans, était sur le pont ce samedi. - © Marc Mélon RTBF

Au garage Léon Jacob, à Hannut, le travail ne manque pas. Les voitures sont en souffrance avec les températures basses que nous connaissons en ce moment.

Sébastien Finck, mécanicien automobile depuis 20 ans, vérifie si tout est en ordre: "Nous vérifions l'antigel au niveau du moteur pour éviter tout problème. Notre regard se porte sur le niveau du produit dans le lave-glace pour éviter le gel également. Nous vérifions aussi l'état de la batterie pour bien démarrer. Enfin, la pression des pneus est contrôlée lors de chaque passage dans notre atelier".

Faire tourner le moteur de la voiture

Pour beaucoup de conducteurs, chaque matin, le rituel est identique. Ils font tourner le moteur de leur voiture quelques minutes avant de partir. Un automobiliste qui parcourt de longs trajets quotidiennement explique: "Dès que je me lève, je viens dégivrer ma voiture en laissant tourner le moteur pour avoir une température à l'intérieur plus agréable. Aussi pour ne pas me lever plus tôt et devoir gratter car cela prend du temps".

Techniquement, ce n'est plus nécessaire

Pour Christophe Jacob, directeur commercial, faire tourner le moteur de longues minutes lorsqu'il gèle, ce n'est plus nécessaire d'un point de vue technique. "A une certaine époque, cela se faisait avec le moteur diesel car il devait être préchauffé. Actuellement, cela n'a plus aucun intérêt", explique le concessionnaire de la marque Opel.

Si l'entretien est régulier, il n'y aura pas de problèmes

Par rapport aux prévisions glaciales annoncées pour ces prochains jours, les propriétaires de voitures récentes qui font effectuer les entretiens régulièrement n'ont pas de soucis à se faire. Christophe Jacob explique: "Les voitures sont prévues pour résister à des températures aussi bien négatives que positives. Pour les voitures récentes, il ne faut pas s'inquiéter du moins si elles sont bien entretenues".

Attention à la pollution

Attention à la pollution, dit le professeur Damien Ernst de l'ULiège, spécialiste des questions énergétiques: "Un million de Belges qui font tourner le moteur 15 minutes, cela représente 250.000 litres d'essence brûlés. 570 tonnes de dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre, qui participe au réchauffement climatique".

C'est le fait de laisser tourner le moteur à bas régime qui pose problème au scientifique. "Un moteur à bas régime, c'est un pot catalytique qui émet du protoxyde d'azote, un puissant gaz à effet de serre, plus de 300 fois plus puissant que le dioxyde de carbone", conclut Damien Ernst.

Pour la police, c'est une infraction

De son côté, la police fait le gros doigt car il y a un risque de vol. Le commissaire divisionnaire Didier Willemart, dirigeant de la zone de Police locale SECOVA (Sécurité Ourthe Vesdre Amblève), explique: "C'est une infraction. Le code de la route prévoit que l'automobiliste prenne toutes les précautions pour éviter le vol de sa voiture. Clairement, laisser tourner le véhicule sans personne à bord, c'est punissable par une amende. J'attire aussi l'attention sur le fait que l'assurance du conducteur n'interviendra pas. Idem pour la personne qui sa fait voler sa voiture avec les clefs sur le contact".

Les amendes plus chères chez nos voisins

En Belgique, l'amende est de 58 euros. En Allemagne et en France, c'est davantage. Dans la zone SECOVA, la police n'exclut pas de surveiller les abords des écoles où certains parents laissent tourner le moteur de leur voiture pendant qu'ils sont à l'intérieur de l'établissement.

Lire aussi : Voiture et grand froid: 13 conseils pour éviter les mauvaises surprises

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK