Vols de câbles en région liégeoise: 8 personnes placées sous mandat d'arrêt

Les vols de câbles ce sont multipliés ces dernières semaines
Les vols de câbles ce sont multipliés ces dernières semaines - © ISOPIX

Dans le cadre du dossier des vols de câbles sur les lignes de chemins de fer, huit des 19 suspects interpellés ont été placés sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction, a indiqué mercredi soir Catherine Collignon, premier substitut du procureur du Roi au parquet de Liège.

Après une enquête qui a débuté en juillet dernier, la police fédérale liégeoise, aidée par les agents des zones de polices locales, a réussi à interpeller, durant la nuit de dimanche à lundi, les responsables des vols de câbles sur les lignes de chemin de fer belges.

Pour y parvenir, les forces de l'ordre ont tout d'abord contrôlé, ce lundi, plusieurs véhicules qui se trouvaient à proximité des voies ferrées dites "suspectes". Elles ont alors appréhendé 19 suspects, tous âgés de 25 à 31 ans et d'origine roumaine voire en séjour illégal sur le territoire, avant de procéder à des perquisitions qui ont été menées à Seraing, Verviers, Herstal et en région bruxelloise.

Lors de ces perquisitions, les agents de police ont également mis la main sur 20 tonnes de cuivre ainsi que sur du matériel qui aurait été utilisé pour les vols de câbles. "Les suspects ont tous été entendus. Douze d'entre eux ont été déférés devant un juge d'instruction et huit ont été placés sous mandat d'arrêt. Ces derniers ont été inculpés pour association de malfaiteurs et entrave à la circulation", a précisé mercredi soir Catherine Collignon, premier substitut du procureur du Roi au parquet de Liège. "Pour l'heure, ils nient tous les faits pour lesquels ils sont suspectés. L'enquête continue."

Du côté d'Infrabel, c'est le soulagement

Dans un communiqué, Infrabel a tenu à exprimer son soulagement et sa gratitude aux magistrats liégeois et à la police judiciaire fédérale de Liège. "Le travail d’enquête et les importants moyens mobilisés, en ce compris par la Police fédérale de Chemins de fer et par SECURAIL, ont porté leurs fruits et, par-delà cette vague d’interpellations, donnent un signal très fort en attestant que la lutte contre ce type de criminalité constitue une véritable priorité" indique le communiqué. "Infrabel espère à présent que ces interpellations mettront un terme aux vols et déprédations qui ont particulièrement ciblé la région liégeoise et l’axe "Liège-Louvain" ces dernières semaines. Infrabel espère aussi que les peines prononcées par la justice seront de nature à dissuader toute personne tentée d’imiter la bande mise aujourd’hui hors d’état de nuire".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK