VIM Airlines en difficulté financière: 341 Chinois bloqués pendant 24h à l'aéroport de Liège

Ils étaient plus de 300 passagers chinois - 341 exactement - à se réveiller après une nuit difficile en Belgique. La compagnie russe VIM Airlines qui effectue des liaisons entre l'aéroport de Liège et la Chine est en proie à des difficultés financières. Depuis lundi matin, un de ses avions est bloqué sur le tarmac de l'aéroport liégeois. Si la moitié des passagers chinois ont pu trouver une solution de logement, les autres ont passé la nuit dans le hall de l'aérogare. 

En milieu de journée, toutes les personnes concernées avaient trouvé une solution pour regagner la Chine. La plupart ont été envoyés par bus vers les aéroports de Bruxelles et d'Amsterdam.

Christian Delcourt, porte-parole de Liège Airport, confirme au micro de la RTBF qu'"[ils] attendaient dans le terminal depuis 11h du matin en attente d'un vol qui devait les ramener chez eux". Les passagers étaient "déboussolés et très en colère", ajoute le porte-parole de l'aéroport.

Les explications de Christian Delcourt au micro de Marc Hildesheim

L'annulation a été tardive, ajoute le porte-parole. "On a essayé de trouver des solutions pour des chambres d'hôtel. Ce qui était très difficile, c'était de les transporter jusque-là. On a trouvé des solutions pour à peu près 180 passagers." Le SMUR est descendu sur place après que des malaises ont été signalés.

Un témoin interrogé par la RTBF a expliqué qu'ils se sont trouvés sans eau chaude ni nourriture et qu'il n'ont pas dormi pendant 24 heures. Des représentants de l'ambassade de Chine sont malgré tout venus sur place pour leur apporter de l'aide. La Chine prend la situation au sérieux. Selon l'ambassadeur de ce pays, Qu Xing, 2000 Chinois auraient dû transiter par Liège Airport d'ci la fin de la semaine. Certains se présenteront spontanément à l'aéroport. Il espère que le tour opérateur trouvera une solution avec une autre compagnie, qui pourrait assurer ces vols. 

"Situation économique difficile"

Selon les médias russes, des centaines de passagers se sont déjà également retrouvés bloqués mardi dans des terminaux des aéroports de Moscou. VIM Airlines, la dixième compagnie aérienne russe, connaît des difficultés croissantes ces dernières semaines face à son endettement, le coût du kérosène et des services aéroportuaires.

"Malheureusement, nous sommes contraints de constater que la compagnie VIM-Avia est en situation économique difficile", a-t-elle reconnu mardi dans un communiqué, disant avoir "épuisé" ses fonds disponibles et toute possibilité de financement.

L'entreprise a indiqué négocier avec les pouvoirs publics pour obtenir une aide et prendre "toutes les mesures possibles pour transporter au plus vite les passagers".

La compagnie dessert par vols réguliers ou charters les stations balnéaires du sud de la Russie mais aussi de Turquie ou Grèce et plusieurs mégapoles chinoises, faisant craindre aux professionnels du tourisme un chaos.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK