Visitez les intérieurs des maisons Art nouveau de Bruxelles

L'intérieur de l'hôtel Ciamberlani (Hankar), rue Defacqz à Ixelles.
4 images
L'intérieur de l'hôtel Ciamberlani (Hankar), rue Defacqz à Ixelles. - © INSIDEARTNOUVEAU.BE

L'hôtel Winssinger et l'hôtel van Eetvelde de Victor Horta, la maison personnelle de Paul Cauchie, des bâtisses signées Roosenboom, Strauven, Hankar ou Delune... Depuis aujourd'hui, un nouveau site internet insideartnouveau.eu permet de visiter certains des intérieurs de ces édifices remarquables de l'architecture Art nouveau au travers de photographies récentes ou plus anciennes. Ce site, réalisé par Urban.brussels (l'administration régionale de l'urbanisme) avec le Réseau Art nouveau Network, répertorie pour le moment 80 maisons. Mais l'objectif est d'être le plus exhaustif possible, afin de se distinguer des sites déjà existants, en se basant sur des sources officielles et reconnues. Insideartnouveau.eu n'en est donc qu'à ses débuts, promettent ses concepteurs.

Objectif: 200 maisons répertoriées

"L'objectif est d'enrichir l'inventaire de 20 à 30 maisons supplémentaires, chaque année", explique à la RTBF Guy Conde Reis, en charge du développement culturel chez Urban.brussels. "Ensuite l'idée est d'arriver à 200 sites répertoriés sachant que la Région bruxelloise compte environ 400 biens Art nouveau. Nous aimerions bien proposer l'ensemble des maisons Art nouveau sachant aussi que beaucoup ont des intérieurs très simples et modestes. Nous nous sommes rendus compte surtout que très peu de maisons Art nouveau à Bruxelles étaient visitables. Il y avait énormément de frustration de la part des visiteurs à Bruxelles. Ce site leur permet, quand il circule dans la ville, d'ainsi pouvoir avoir accès à un certain nombre de photos des intérieurs, quand ils sont devant les façades, quand ils se promèneront dans la ville." Le but du site internet, déjà décliné en site mobile pour smartphone et tablette, est d'atteindre un grand public qui utilise d'autres outils de communication. Il fournit également une fiche signalétique sur l'histoire de chaque maison, dans un langage accessible.

Les photos d'intérieurs proviennent des archives d'Urban.brussels. Mais à terme, les illustrations proposées aux visiteurs du site seront plus larges. "Nous possédons notre propre centre de documentation. Mais nous voulons étoffer notre base de données via d'autres centres d'archives et d'autres bibliothèques. Nous sommes également en contact avec les propriétaires et nous leur demandons de façon participative de nous envoyer leurs propres photos d'intérieurs, à partir du moment où on ne touche pas à leur vie privée. Nous voulons les faire entrer dans le processus." Diffuser des clichés inédits participent aussi de cette découverte. Aujourd'hui, on peut déjà voir des photos inédites montrant par exemple un bal masqué organisé dans les salons de l'hôtel Wissinger (rue Hôtel des Monnaies à Saint-Gilles) il y a plus d'un siècle.

Nous devons faire mieux que Barcelone

Insideartnouveau.eu, proposé en français, néerlandais et anglais, s'adresse aux Bruxellois mais surtout aux touristes étrangers. Bruxelles se positionne comme la capitale de l'Art nouveau mais doit affronter sur ce terrain la concurrence redoutable de Barcelone et son icône Antoni Gaudi. "Nous sommes la capitale de l'Art nouveau. L'Art nouveau est né à Bruxelles", rappelle fièrement Pascal Smet (one.brussels), désormais secrétaire d'Etat régional en charge du Patrimoine. "Barcelone essaie de se positionner, de nous concurrencer au niveau mondial. C'est pourquoi nous essayons d'être plus proactifs. Nous voulons utiliser nos maisons Art nouveau dans notre "City marketing" (le marketing de la ville en jargon touristique) pour davantage valoriser notre patrimoine. Nous devons faire mieux que Barcelone. Pour se faire, nous devons utiliser Instagram, nous bénéficions de la promotion de Visit Brussels (NDLR: l'office régional bruxellois du tourisme), du Réseau Art nouveau. Le gouvernement bruxellois a décidé de mener une politique active de city marketing incluant l'Art nouveau." Pascal Smet souhaite faire d'Insideartnouveau.eu un véritable outil moderne proposant des visites virtuelles permettant de s'introduire à distance dans ces chefs d'oeuvre. "Mais cela demande des accords avec les propriétaires, cela peut poser des questions de droits d'auteurs..."

Aujourd'hui l'Art nouveau. Mais quid de l'Art déco ou du modernisme par exemple? "Concernant le modernisme, nous devons avoir un débat sur les bâtiments que nous voulons conserver et protéger. Mais nous devons utiliser notre patrimoine comme identité de notre ville. L'identité d'une ville est déterminée par ses habitants, ses bâtiments et ses espaces publics. Il faut une interaction entre les trois. Et dans ce cadre, nous allons également mettre en avant notre patrimoine bruxellois moderniste", conclut Pascal Smet.

 

Archives : Journal télévisé 26/05/2017

La maison Cauchie, l'un des trésors d'architecture à redécouvrir grâce au site insideartnouveau.eu .