Visitez Gerpinnes: sa châsse, son moulin, ses "bourgeois"

La châsse de Sainte-Rolende.
La châsse de Sainte-Rolende. - © wikimedia commons

L’été est l’occasion de revisiter notre patrimoine. Si vous restez en Belgique, pourquoi ne pas découvrir nos régions, bouger, rejoindre l’un de nos jolis coins de Belgique. A commencer par Gerpinnes, " Le pays des gerbes de blé ", poumon vert de Charleroi, situé dans le Hainaut.

La commune est surtout connue pour son folklore avec la marche Sainte-Rolende, l’une des célèbres marches folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse, reconnue patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en décembre 2012. Mais il y a d’autres choses à voir à Gerpinnes.

A commencer, pas très loin de Sainte-Rolende, par l’église qui contient la châsse de Sainte-Rolende. Que l’on soit croyant ou non, les églises restent des lieux de découverte assez prisés en cette période de vacances. Assez curieusement, l’église de Gerpinnes ne s’appelle pas l’église Sainte-Rolende, mais bien l’église Saint-Michel. Un édifice classé depuis les années 50 et qui est accessible au public toute l’année.

Véritable trésor d’orfèvrerie

La pièce la plus remarquable est sans aucun doute la châsse, véritable trésor d’orfèvrerie, réalisé en 1599 par le Namurois Henri Libert, en argent cuivré. Elle est aujourd’hui protégée par un système de sécurité et une vitre épaisse, et ne sort de son écrin vitré qu’à de très rares occasions.

De Namur vers le Hainaut

Gerpinnes n’a pas toujours fait partie du Hainaut. La ville faisait partie du comté de Namur, les habitants de Gerpinnes jouissaient alors des mêmes libertés et privilèges que les riches namurois de l’époque. D’où le surnom de "bourgeois" donné aux habitants de Gerpinnes.

Pendant de longs siècles, Gerpinnes fut donc une petite ville prospère avec une activité agricole et économique développée. Les rues du village en témoignent: Place de la Halle, Passage de la Bourse. De même que l’ancien moulin à eau, l’une des particularités du village.

Sa date de construction est imprécise. Elle remonte sans doute à la fin du XVIe, début XVIIe. Il s’agissait d’un moulin banal (public), alimenté par le ruisseau du village. Les habitants venaient y moudre leur blé, leurs céréales. La belle histoire est qu’au lieu de tomber à l’abandon, comme certains moulins du pays, il a été racheté par un couple de Gerpinnois passionnés. Il a fallu 2 ans de travaux, l’intervention d’un charpentier des moulins, belge lui aussi, et d’une grue à bras télescopique pour placer la roue rénovée de 2 mètres 50 de diamètre. Ce moulin a été rouvert au public en 2009.

Découvrir un vieux moulin à l’apéro

On ne peut pas le visiter tous les jours mais, pour les amateurs, un apéro est organisé une fois par mois dans ce très beau moulin. Il est aussi accessible plusieurs fois par an, notamment lors des journées du patrimoine au mois de septembre ou à l’occasion d’événements festifs particuliers. c’était le cas le 21 juillet. Et c’est forcément le cas lors des gros événements de Gerpinnes, à la marche Sainte-Rolende, le week-end de la Pentecôte, ou encore, un peu plus tard, au mois d’octobre, lors du Tour des Marcheurs, qui est le dernier événement du calendrier des marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse. S’il y a assez d’eau dans le ruisseau, la roue tournera. Pour le plaisir des yeux et des oreilles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK