Virton: le "Jardin des enchanteurs" sensibilise aussi aux plantes médicinales

Jean-Noël Wagner a commencé à planter en 1987 des mûriers, puis des groseilliers et du cassis... pour lancer son "Jardin des enchanteurs".
Jean-Noël Wagner a commencé à planter en 1987 des mûriers, puis des groseilliers et du cassis... pour lancer son "Jardin des enchanteurs". - © DR

C'est à Chenois, dans la Gaume, près de Virton, que Jean-Noël Wagner a commencé à planter en 1987 des mûriers, puis des groseilliers et du cassis. Aujourd’hui, son jardin compte 25 espèces de fruits.

Sur ce terrain d'un hectare et demi, le "Jardin des enchanteurs" vous fait découvrir une variété de petits fruits, cultivés dans le respect de la nature. "Ici, il y a deux choses : des plantes pour la production fruitière, comme des mûriers, des groseilliers et des cassis, explique Jean-Noël Wagner ; et puis, il y a les fruits qui sont là pour faire des jus ou d’autres petites préparations, et qui sont les fruits du jardin didactique. Pour l’instant, je vais planter des mûriers à fruits blancs, des figuiers, de l’absinthe… Ces fruits permettront aux gens de découvrir de nouvelles saveurs, de se rendre compte des différentes sortes."

Et depuis cet été, la plantation a été complétée par un espace comprenant 25 plantes médicinales. Un jardin "herba sana" créé en collaboration avec les laboratoires de phytosanté Ortis d’Elsenborn, à l'occasion de leurs 60 ans. Le but est de sensibiliser le grand public aux bienfaits des plantes médicinales. "Pour que les gens puissent faire chez eux, en toute sécurité, une préparation pour soutenir la santé, l’améliorer ou lutter contre des rhumes, des bronchites ou des maux de ventre…, détaille Birgit Röhl. Des problèmes que l’on peut résoudre soi-même, sans devoir passer nécessairement par une aide médicale."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK