Virelles: une cigogne nidifie, c'est exceptionnel

Si elle se confirme, c'est une nidification exceptionnelle qui est en vue à Virelles.

Un couple de cigognes blanches a profité d'une aire artificielle placée à l’intention du Balbuzard pêcheur pour construire un nid.

Depuis le 1er mai, la femelle est le plus souvent couchée sur son nid, les spécialistes en sont presque convaincus, ce sont les signes qui laissent à penser que la nidification a réellement débuté.

Cette nidification revêt un caractère exceptionnel puisque depuis 2007, l’espèce ne s’est plus reproduite à l’état sauvage en Wallonie. C'était sur le toit du château de Horion, en province de Liège, de 2001 à 2007. Depuis cette date, il n’y a plus aucune reproduction avérée en Wallonie, même si un très petit nombre d’individus y circule en période estivale.

A l’échelle du pays et hors sites d’introduction (Pairi Daiza, le Zwin et Planckendael), la nidification de cette espèce reste vraiment exceptionnelle car, même en Flandre, elle ne niche qu’occasionnellement à l’état sauvage.

Cette nouvelle installation est à mettre en parallèle avec l’établissement récent d’une toute petite population nicheuse (1 à 2 couples) de cigognes blanches dans le nord de la France à une trentaine de kilomètres de l’étang de Virelles. Un suivi attentif des deux partenaires a permis de lire le numéro de la bague portée par le mâle, qui serait d’origine allemande. Quand à la femelle, l’absence de bague ne permet de préciser ni son âge, ni son lieu de naissance.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK