Violente agression, 5 policiers blessés à Molenbeek-Saint-Jean

Cinq policiers de la zone de police Bruxelles-Ouest ont été violemment agressés ce matin lors de ce qui aurait dû être un "banal contrôle" d’un véhicule mal stationné sur la chaussée de Gand à Molenbeek-Saint-Jean. C’est ce qu’a indiqué le parquet de Bruxelles en fin d’après-midi.

Trois policiers ont été transportés à l’hôpital avec des blessures graves. Les médecins les ont entre-temps tous trois autorisés à rentrer chez eux. Deux autres policiers ont été légèrement blessés. Les différents agents sont en incapacité de travail.

Lors du contrôle, il est apparu que les documents du véhicule n’étaient pas en règle, selon les précisions du parquet de Bruxelles. Le conducteur du véhicule a refusé de coopérer et un policier a appelé des renforts. "Quand les autres patrouilles sont arrivées, le conducteur était très agressif", a commenté le parquet de Bruxelles. "Il a donné plusieurs coups de pied aux policiers impliqués et a pris la fuite".

La brigade anti-agression a finalement pu intercepter le conducteur un peu plus loin sur la chaussée de Gand. Après audition par la police dans l’après-midi, le conducteur du véhicule a été mis à disposition du parquet de Bruxelles.

Le 21 septembre 2021, le parquet de Bruxelles a requis un juge d’instruction de faits de coups et blessures volontaires avec incapacité de travail envers des agents de police, rébellion sans armes, menaces par gestes ou emblèmes d’un attentat contre les personnes punissable d’une peine criminelle.

Le juge d’instruction dispose d’un délai de 48h à partir de la privation de liberté pour prendre une décision concernant le suspect.

L’indignation de la bourgmestre de Molenbeek

"C’est une agression d’une violence terrible, extrêmement rapide et brutale qui survient lors d’un contrôle de routine", condamne la bourgmestre Catherine Moureaux. "C’est l’indignation qui domine. J’espère de tout cœur que ceci sera pris sérieusement en main par les autorités judiciaires, car ce type d’agressions contre des policiers ne doit pas rester impuni. Ces personnes faisaient leur travail d’une façon très professionnelle et il n’y avait aucune  raison pour un tel déchaînement de violences". 

Sur une vidéo qui nous a été transmise, on peut voir un individu poursuivi par des forces de l’ordre. Deux policiers en uniforme, allongés sur le sol, viennent manifestement de recevoir des coups et sont pris en charge par leurs collègues appelés en renfort avant l’intervention des services de secours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK