Vingt millions d'euros pour moderniser le site de l'école normale de Nivelles

Vingt millions d'euros pour moderniser le site de l'école normale de Nivelles
Vingt millions d'euros pour moderniser le site de l'école normale de Nivelles - © Tous droits réservés

Le ministre du Budget et de la Fonction publique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, André Flahaut, a présenté mardi un master plan pour redynamiser le site de l'ancienne école normale de Nivelles, devenue Haute Ecole Bruxelles Brabant (HE2B). Il s'agit de moderniser l'établissement qui accueille aujourd'hui environ 600 étudiants, notamment en ajoutant des auditoires, en agrandissant l'internat autonome et la bibliothèque. Mais le site accueillera aussi une extension de l'Athénée royal de Nivelles et d'autres services de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le coût est estimé à 20 millions d'euros.

L'idée est de réunir sur place divers services dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles et intervenant en Brabant wallon, après une étude des besoins en matière d'infrastructures. Le vaste site HE2B sera repensé pour créer une sorte de pôle de la Fédération Wallonie-Bruxelles, générant des économies en utilisant un seul site dont l'institution est déjà propriétaire.

Les travaux de modernisation de la Haute Ecole sont déjà budgétisés, pour environ 6 millions d'euros. Il s'agit notamment de moderniser les locaux, d'ajouter trois auditoires et d'étendre l'actuelle bibliothèque. Une conciergerie sera également ajoutée pour assurer le gardiennage du site. Le master plan présenté mardi prévoit de rassembler sur place les services du Centre psycho-médico-social implanté aujourd'hui près de la gare de Nivelles, le service d'aide à la jeunesse, le service de protection judiciaire et la maison de justice. L'athénée royal de Nivelles, actuellement en manque de locaux, pourra également trouver de nouvelles classes sur place. L'internat autonome qui accueille 30 pensionnaires pourrait passer à 70 places.

Il est également prévu d'augmenter la capacité des parkings, et d'ouvrir le parc à la circulation piétonne et cycliste pour fournir une voirie sécurisée entre deux quartiers de la ville. Il est également question d'accueillir certaines associations culturelle locales, et la salle de sport de l'établissement pourra servir aux clubs sportifs après remise aux normes. Il n'est pas exclu non plus d'accueillir sur place la Bibliothèque centrale hébergée aujourd'hui au Waux-Hall.

La concrétisation de ce plan à court et moyen terme est estimée à 20 millions d'euros, comprenant les 6 millions de travaux déjà budgétisés. La vente de biens laissés libres à l'occasion de ce futur regroupement, de 3,5 ha de terrain près de l'Athénée royal et les économies générées - notamment la fin des locations de bâtiment pour certains services - devrait permettre de boucler ce budget.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK