Vincent De Wolf sur la débâcle du MR à Bruxelles: "Je ne vais pas vous dire que nous sommes heureux"

Vincent De Wolf est le seul Bourgmestre MR qui n'a pas à rougir de ses résultats à Bruxelles
Vincent De Wolf est le seul Bourgmestre MR qui n'a pas à rougir de ses résultats à Bruxelles - © © DIRK WAEM - BELGA

Vincent De Wolf, bourgmestre réélu d'Etterbeek, est le seul Bourgmestre MR qui n'a pas à rougir de ses résultats à Bruxelles, même si sa liste se tasse un peu (elle perd un siège). Au surlendemain de cette élection particulièrement douloureuse pour sa formation politique, nous lui avons posé trois questions.

Le MR conserve 2 de ses 6 bourgmestres. Comment vous expliquez cette débâcle ?

C’est tout à fait anormal. Ce n’est pas conforme à la réalité sociologique quand vous voyez que le cdH a quatre bourgmestres alors qu’ils sont quasi en disparition si l’on regarde les pourcentages sur la Région. Donc c’est le jeu des alliances qui a joué.

Mais les alliances n’expliquent pas tout. Il y a quand même une érosion de l’électorat du MR ?

Il y a des phénomènes cycliques en ce qui concerne la politique. Alors évidemment que la situation est difficile pour le MR aujourd’hui. Il faut savoir qu’Ecolo avec les poulets à la dioxine en 1999-2000 avait fait un bon énorme puis un ressac tout aussi énorme 5 ans plus tard. Regardez ce qui s’est passé avec les sondages chez les socialistes après les scandales. Donc je pense qu’on est largement en dessous de ce qui est notre représentation. On va voir, on va analyser, on va travailler, on va rebondir. On va se préparer pour les élections de 2019.  

Justement, cela ne vous inquiète pas en vue notamment du scrutin régional l’année prochaine ?

Je ne vais pas vous dire que nous sommes heureux. Je ne vais pas vous dire que je n’ai pas mal pour les amis qui sont en difficulté.  Evidemment que oui. Mais je reste persuadé que ce n’est pas la réalité de ce que nous valons comme étiage sur Bruxelles. Nous avons d’ailleurs la volonté de le démontrer en 2019. Je pense que cette fois-ci, il s’agit d’un vote circonstanciel aussi lié à une inquiétude, que nous partageons, pour la planète.

Info du jour - Elections : Les gagnants et les perdants

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK