Pour Vincent De Wolf (MR), "il n'y a plus de gouvernement" en Région bruxelloise

Taxis, rénovation du tunnel Léopold II, décumul, dissensions internes : les tensions au sein du gouvernement bruxellois apparaissent au grand jour ces dernières semaines. "Il n'y a plus de gouvernement", observe Vincent De Wolf. Invité ce vendredi matin de Vivacité Bruxelles, le chef de file de l'opposition MR détaille : "Le CDH a un pied dehors, un pied dedans. Pascal Smet est décrédibilisé, les partis socialistes francophone et flamand se tournent le dos. En juillet dernier, j'avais dit que le gouvernement était un mur qui ne tenait plus que par habitude. Le temps m'a donné raison."

Le gouvernement bruxellois vient pourtant d'engranger un accord sur la réforme des allocations familiales. Dans la douleur, certes, mais c'est un dossier important que finalise là la majorité. "Si on n'arrive pas à cela, c'est un suicide", répond Vincent De Wolf. "Sur les lignes directrices, nous n'avons rien à dire, si ce n'est qu'on aurait fait les choses plus vite et qu'on se pose beaucoup de questions sur le financement."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK