Vin de Liège: le public va pouvoir découvrir les premiers vins

Les premiers vins de Vin de Liège. Les étiquettes définitives seront dévoilées lors du week-end inaugural du chai
Les premiers vins de Vin de Liège. Les étiquettes définitives seront dévoilées lors du week-end inaugural du chai - © RTBF

Les 23 et 24 mai prochains, la coopérative citoyenne Vin de Liège inaugurera le chai qu'elle a fait construire à Heure-le-Romain, sur la commune d'Oupeye. A cette occasion, le grand public pourra goûter et acheter ses 5 premiers vins: trois blancs, un rosé et un mousseux.

Parmi les cinq premiers vins proposés au grand public par Vin de Liège: quatre ont été élaborés avec des raisins récoltés lors des vendanges 2014: trois blancs et un rosé. Le cinquième, le mousseux, est, lui, le fruit des vendanges 2013. Le reste du raisin récolté en 2013 avait permis de produire, à titre d'essai, 4000 bouteilles. Mais elles avaient été réservées aux 1200 coopérateurs qui ont financé ce projet aux visées sociales et environnementales. Cette fois, le public va donc pouvoir découvrir les premiers vins de Liège.
Romain Bevillard est l’œnologue de Vin de Liège: "On a trois vins blancs réalisés à partir d'assemblages. Un vin blanc qui est sec, je dirais, notre vin haut de gamme, notre vin phare. C'est le vin qui va être le plus complexe, le plus évolué et qui aura le plus de subtilité. On a ensuite deux autres assemblages, plus simples au niveau de l'expression aromatique. L'assemblage "Eolides" qui lui est beaucoup plus fruité, beaucoup plus accessible et enfin "Notes Blanches" qui lui est un vin liquoreux, du coup un vin de dessert. A côté de cela, on a un vin rosé qui lui a pas mal de matière en bouche, qui a une certaine sucrosité, une gourmandise, je dirais, en bouche, on a l'impression vraiment de goûter des fruits mûrs. Notre dernier vin, donc, c'est un vin effervescent, beaucoup plus sur la finesse, la minéralité, quelque chose d'assez frais, d'assez vif, qu'on peut attendre d'un vin mousseux."  

La jeunesse des vignes de Vin de Liège a évidemment un impact sur les vins produits, Romain Bevillard: "Les vins n'ont pas encore assez de matière pour pouvoir s'affirmer et donc ça donne des vins qui sont aptes à boire tout de suite, ils ne se bonifieront pas avec le temps, ils sont directement à leur plein potentiel. Quand les vignes vont vieillir,  on va pouvoir justement élaborer des vins qui sont beaucoup plus structurés et qui vont pouvoir se garder dans le temps et se bonifier dans votre cave."

Avec son chai et ses premiers vins proposés au public, Vin de Liège démontre que le modèle économique alternatif qu'elle a imaginé fonctionne. Fabrice Collignon, initiateur du projet et président du conseil d'administration: "C'est vraiment un exemple pour beaucoup de projets d'économie alternative, d'économie solidaire, qui voit le jour et qui s'est donné dès le départ de grandes ambitions et qui réussit. Et je suis vraiment heureux d'accueillir tout le monde dans notre chai flambant neuf pour leur montrer que, ben voilà, le projet il a atterri, il y a un chai, il y a des vins." 

Lors de l'inauguration du chai de Vin de Liège, 13 000 bouteilles seront proposées à la vente. En restera-t-il à l'issue du week-end des 23 et 24 mai?  "Il n'y a que 13 000 bouteilles, malheureusement, qui seront disponibles cette année.", répond Alec Bol, l'administrateur délégué de Vin de Liège, "Je m'engage peut-être un peu, mais ma main à couper qu'il n'y aura plus de bouteille à l'issue du week-end." 

La commercialisation dans les circuits traditionnels n'est donc pas prévue pour l'instant. "Mais à terme évidemment on pourra retrouver nos vins chez des cavistes et via divers réseaux de distribution.", précise Alec Bol, "Les quantités par hectare vont augmenter et même la qualité ne va aller qu'en s'améliorant. L'idée c'est d'avoir une gamme assez large, n'oublions pas qu'on n'a même pas encore commencé la production de rouge, alors qu'à terme on s'appuiera aussi sur une belle production de rouge." Fabrice Collignon ajoute: "Le chai actuel permet de produire 100 000 bouteilles, à terme on pourrait aller jusqu'à 200 000 bouteilles, on va faire les choses petit à petit. Mais, en tous cas, on a des ambitions, on veut devenir le domaine viticole de référence en Belgique."

Martial Giot

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK