Villers-le-Bouillet: 75% d'insertion pour l'asbl de formation Epicuris

Atelier chocolaterie proposé par l'asbl de formation Epicuris à Villers-le-Bouillet
Atelier chocolaterie proposé par l'asbl de formation Epicuris à Villers-le-Bouillet - © Tous droits réservés

Comment fumer un poisson, fourrer une praline ou servir un cocktail... Autant de formations proposées par Epicuris à Villers-le-Bouillet. Le centre de compétence propose 15 ateliers de formation et perfectionnement dans les métiers de bouche. Il prépare à des métiers comme glacier, boulanger, boucher ou restaurateur...

Epicuris forme des chômeurs mais aussi des professionnels, des enseignants et des étudiants. Et visiblement, les demandes de formations dans les métiers culinaires n'arrêtent pas d'augmenter pour cette asbl qui va fêter ses dix ans d'existence.

Xavier  a suivi des études pour travailler dans le domaine de la sécurité. Mais il est sans boulot. Il vient de commencer une formation de 3 mois pour devenir commis en salle. "Vu que j'ai déjà 21 ans, j'avais pas trop envie de reprendre des études. L'Horeca m'intéressait mais j'avais peu d'expérience. Ici on apprend à dresser une table, à bien mettre les verres, à servir correctement le vin... Ca me plait." Après encore deux mois de stages, Xavier a beaucoup de chance de trouver un travail.

Noémi Henry, directrice d'Epicuris: "Depuis 2005, on a multiplié par neuf le nombre de personnes formées. De 725 la première année, on est passé à 6743 en 2014." L'asbl de formation travaille avec le Forem et le secteur professionnel de l'Horeca, de l'industrie alimentaire et de la boulangerie-pâtisserie. "Beaucoup de métiers liés à l'alimentation sont en pénurie d'emplois. On a un taux de 75% d'insertion à la sortie de nos formations." 

Le secteur des métiers de bouche représente 30.000 postes de travail dans plus de 7000 entreprises. Et le secteur évolue. De nouvelles techniques apparaissent en matière de cuisson, de préparation ou de conservation des aliments. L'asbl Epicuris forme plus spécifiquement aussi aux métiers de découpeur-désosseur, de préparateur-vendeur en produits de boucherie et d'ouvrier en boulangerie-pâtisserie. L'association va se doter d'un semi-remorque entièrement équipé d'un atelier de découpe de boeuf et de porc. Il sillonnera la Wallonie pour proposer des formations spécialisées dans le secteur de la boucherie.

Erik Dagonnier

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK