Vieilles consoles et jeux vintage : le rétrogaming occupe les confinés

Elles sommeillaient au fond d’une malle, d’un placard. Elles ont repris du service. Je vous parle d’anciennes consoles. Des Sega, des NES, des SuperNintendo, des GameCube. On les avait oubliées ? Coucou, les revoiloù. Accompagnées de leurs amis Mario, Sonic, Zelda ou encore l’intrépide Kirby. Le rétrogaming connaît un regain d’intérêt.

Laura habite Bruxelles. Mais dès les premiers jours du confinement, la jeune femme est venue se réfugier à la campagne, chez ses parents, avec son compagnon. Après quelques fouilles dans le grenier, ils ont rapidement mis la main sur la vieille Nintendo toute poussiéreuse. " On avait un seul jeu, tout griffé ! Mais je l’adore, je suis trop forte… Qu’est-ce qu’on a pu jouer, avec mes frère et soeur ! " Et voilà qu’ils recommencent, tous les soirs. " On se dit, juste une petite partie… Mais on reste… Une demi-heure, une heure parfois ! "

Comme les deux amoureux, dans de nombreux foyers, il semble que l’on ressorte les ancêtres du placard. " C’est la période idéale pour cela ", confirme Christopher Pierre, de la cellule Gaming de la RTBF. " Le confinement aide à jouer parce qu’on se dit que de toute façon on a du temps, pourquoi pas rebrancher une console. Un père va peut-être faire découvrir un jeu qu’il aimait quand il était plus jeune, des couples vont jouer ensemble. Oui, le confinement peut aider à faire revenir le rétro gaming. Mais attention que c’est un loisir qui coûte cher voire très cher, les jeux rétro sont souvent au même prix que des jeux actuels, il n’y a pas de réduction dessus donc ce n’est pas à la portée de tous ! "
 

Qu’en est-il du côté des ventes, justement ? " Le jeu vidéo, dans sa globalité, connaît un essor certain avec ce confinement, les gens cherchent des occupations à tout prix ! ", constate David Kaufman responsable de la plateforme Road Sixty Geek. " Le retrogaming occupe une part non négligeable. On le remarque par des ventes qui ont triplé en très peu de temps sur notre site internet mais aussi par un regain d’intérêt pour des consoles un peu délaissées, des petits trésors parfois enfermés dans des armoires ou tout simplement oubliés. 

6 images
Vieilles consoles et jeux vintage: le rétrogaming occupe les confinés © Tous droits réservés

Pour lui, dans le contexte du rétro, c’est surtout Nintendo qui tire son épingle du jeu. " On a remarqué que les consoles type NES ou SuperNES étaient très prisées. La Game Cube bénéficie aussi de beaucoup d’attention, de la part des joueurs. C’est un peu tout l’écosystème Nintendo qui a bercé l’enfance ou l’adolescence des joueurs qui prend un nouvel envol "De là à dire qu’il y a un " boom " incroyable… Il y a un pas qu’il ne franchira pas. " N’exagérons rien : ce qui augmente surtout, et beaucoup plus que le rétro, c’est le jeu vidéo classique ". Plus moderne, plus accessible aussi, " techniquement parlant ", complète Christopher Pierre.

Ressortir du matériel d’il y a une vingtaine d’années, fonctionnant avec des connectiques qui ne sont plus du tout à jour, c’est compliqué ! Par exemple : pour jouer avec une super Nintendo, il faut retrouver une tv avec un câble Péritel. C’est encore pire pour la Nes, car il faut des câbles Brutélé ! Les gens ont-ils vraiment envie de rechercher les vieux câbles dans la manne à câbles enfouie dans l’armoire ? Pas sûr ! "

Pour nos deux interlocuteurs, le rétrogaming reste surtout l’apanage de passionnés. " Ils vont très certainement profiter du confinement pour faire découvrir à leurs enfants un vieux Zelda, un StreetFighter 2 ", sourit Christopher Pierre. " Ou ils mettront leur temps libre à profit pour terminer un jeu qu’ils n’ont jamais fini ! C’est la période idéale"

6 images
Vieilles consoles et jeux vintage: le rétrogaming occupe les confinés © Tous droits réservés

Le rétrogaming pourrait poursuivre son essor, après le confinement. Si les fans de jeu vidéo " classiques " ont "épuisé toutes leurs cartouches ", terminé tous les jeux " du moment ". " Il faut savoir qu’un jeu actuel se termine souvent en 15 ou 20 heures", explique Christopher Pierre. " A mon avis, après le confinement beaucoup de jeux seront délaissés ". " Et on n’annonce pas grande sortie, dans les prochaines semaines. Pas grand-chose à se mettre sous la dent !", poursuit David Kaufman. " Les joueurs vont peut-être alors se tourner vers le back catalogue, comme on dit, des titres plus anciens auxquels ils ne s’étaient pas intéressés, ou ils iront vers le rétrogaming".

Le secteur du jeu vidéo est en plein essor, depuis plusieurs années. Au niveau mondial, il " pesait " 120 milliards de dollars l’an dernier. Ce sont les jeux pour téléphone mobile qui " cartonnent " le plus, devant les jeux pour PC et enfin ceux destinés aux consoles.

Sujet du JT du 25/03/2020 - Confinement : boom dans le secteur des jeux vidéo


►►► Retrouvez tous nos articles sur le coronavirus


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK