Victime d'une erreur médicale, une Verviétoise vient d'obtenir gain de cause devant la justice

Le tribunal civil de Verviers vient de reconnaître l'erreur médicale et a accordé à cette Verviétoise 32.000 euros de dédommagement (illustration).
Le tribunal civil de Verviers vient de reconnaître l'erreur médicale et a accordé à cette Verviétoise 32.000 euros de dédommagement (illustration). - © Pixabay

Son calvaire a commencé il y a plus de dix ans. A l'époque, cette habitante d'Heusy alors âgée de 50 ans consulte son médecin traitant pour de simples douleurs aux genoux. Ce toubib lui prescrit un médicament destiné à stimuler la glande thyroïde. Un diagnostic plutôt surprenant, car cet organe, on lui a retiré cinq ans plus tôt…

Un mauvais diagnostic aux conséquences catastrophiques

Cette dame ressent alors une énorme fatigue et dort près de 20 heures par jour, sa température corporelle chute, elle tombe même dans le coma et est hospitalisée en urgences à Verviers, et finit par être transférée en unité psychiatrique. Car en raison de son état confus, on la croit folle.

Sortie de l'hôpital après plusieurs semaines, elle n'a qu'une idée en tête : faire reconnaître par la justice les dommages qu'elle a subis. D'autant que son médecin a fini par admettre s'être trompé et par faire intervenir son assurance professionnelle.

Le tribunal civil de Verviers vient de reconnaître l'erreur médicale et a accordé à cette Verviétoise 32.000 euros de dédommagement. C'est trois fois plus que le montant proposé par l'assurance du médecin, mais c'est bien moins que le million d'euro que cette victime réclamait en compensation de ses 10 années de calvaire.

Une information donnée par nos confrères de L'Avenir et Sudpresse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK