Viaduc Reyers: pas encore officiel mais la démolition paraît inéluctable

Le viaduc Reyers est en piteux état et une rénovation coûterait trop cher.
Le viaduc Reyers est en piteux état et une rénovation coûterait trop cher. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Pascal Smet s'exprimera demain (mercredi) sur le sort du viaduc Reyers. Le ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics a reçu lundi le rapport d'expertise des bureaux d'études consultés. Les 2 scénarii, "rénovation" et "démolition", ont été étudiés. Et comme nous vous l'annoncions également hier, de source bien informée, l'option "démolition" serait la plus probable.

Rien n'est encore officiel, mais deux sources proches du dossier annoncent la couleur: le viaduc Reyers est en piteux état et sa destruction complète semble inéluctable. Qui plus est, une rénovation en profondeur coûterait cher ; les travaux de maintenance, aussi!

Bref, l'option du remplacement du viaduc par un boulevard urbain semble de plus en plus probable. Selon l'échevin schaerbeekois de la Mobilité, Denis Grimberghs, si ce scénario se confirme, le chantier durerait au moins 3 ans.

Du côté du cabinet du ministre compétent, on confirme que Pascal Smet a bien reçu le rapport d'expertise, ce lundi. Les avantages et inconvénients des deux scénarii ont été envisagés. Mais le ministre communiquera seulement demain (mercredi).

Il devrait alors rédiger une synthèse à l'attention de ses collègues du gouvernement régional... un gouvernement qui devrait trancher en septembre.

Trois éléments essentiels seront également pris en compte: le financement des travaux, l'impact sur la mobilité et la prise en compte des autres chantiers, celui de la place Meiser, notamment.

Jean-Claude Hennuy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK