Verviers: feu vert du Conseil d'Etat pour le projet City Mall

La saga autour de ce projet aura duré plus de 10 ans. Et entre la première mouture du complexe commercial, qui proposait de recouvrir la Vesdre sur 200 mètres, et l'actuel projet qui ne la recouvre plus du tout et a revu sa copie à de nombreuses reprises, elle aura connu de nombreuses oppositions. La principale, celle d'une association citoyenne, Vesdre Avenir, à la base du recours au Conseil d’État. Des oppositions politiques aussi puisque ce projet fut un enjeu majeur des deux dernières élections communales à Verviers.

Ce rejet du recours contre le permis accordé au projet est évidemment accueilli avec joie par le promoteur City Mall et son administrateur délégué Patric Huon, qui évoque déjà l'avenir: "Nous sommes effectivement très heureux. Ça fait quand même dix ans que ça dure. Maintenant, ça va être la construction, la location ... je pense que le plus dur est derrière nous (...) Il y a pas mal de tâches que l'on doit encore faire: conclure avec les constructeurs, mettre les financements en place. Pour les commercialisations qui sont bien avancées, nous devons maintenant les concrétiser. Nous avons ici un certain nombre de mois devant nous pour tout préparer et nous espérons, d'ici la fin de l'année, pouvoir enfin commencer les travaux".

Quant à Vesdre Avenir, ses responsables se disent très surpris par l'arrêt du Conseil d’État, regrettant la mise à mal des efforts fournis tout au long du combat mené contre le projet.

Au final, ce qui devrait sortir de terre, c'est un investissement de 200 millions d'euros pour 29 000 m² représentant 85 commerces, 56 logements et 1180 places de parking. Le tout pourrait représenter 900 emplois directs et indirects.

O. Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK