Verviers: entre 60.000 et 70.000 festivaliers lors de la 17e édition de FiestaCity

Verviers: entre 60.000 et 70.000 festivaliers lors de la 17e édition de FiestaCity
Verviers: entre 60.000 et 70.000 festivaliers lors de la 17e édition de FiestaCity - © Tous droits réservés

Entre 60.000 et 70.000 festivaliers ont rallié durant les trois jours de festival le centre-ville de Verviers pour assister à la 17e édition de FiestaCity qui accueillait cette année des pointures comme Kid Noize, Grandgeorge, Jethro Tull, Cali et Alain Chamfort, a annoncé dimanche en début de soirée, Bernard Piron, nouveau président de l'ASBL Verviers Music Festival, organisatrice de l'événement. Les festivités ont été bercées par un généreux soleil tout au long des trois jours.

Contrairement aux autres éditions, le centre-ville de Verviers était noir de monde au premier soir du festival. La présence de Kid Noize, l'un des DJ les plus prisés du Royaume, n'y était certainement pas pour rien; la jeune génération, à qui la première soirée est toujours dédiée, ayant répondu à l'invitation.

La présence de Jethro Tull, samedi soir, faisait craindre aux organisateurs un manque criant d'espace pour permettre à tous les festivaliers de profiter du show du groupe anglais "mais un switch de public s'est opéré au bon moment car les amateurs de hockey ont rallié les hauteurs de Verviers pour vivre la finale de l'Euro, laissant ainsi l'espace aux fans de Jethro Tull. Mais c'était quand même tout juste", a admis M. Piron.

L'ultime journée, sous une chaleur étouffante, a débuté avec la prestation de Sttellla qui a mis le feu au centre de Verviers avant de laisser la scène à un Cali qui n'était pas en reste faisant le tour des bars durant sa prestation. Il a même accueilli sur scène une future mariée qui fêtait son enterrement de vie de jeune fille, ainsi que les photographes.

"Ce concert est finalement le reflet de notre événement: du public, une ambiance bon enfant au sein d'un festival qui possède une atmosphère et une affiche", témoigne M.Piron, rassuré par le fait que la 18e édition pourrait toujours se dérouler place du Martyr.

Les organisateurs disposent donc de deux ans pour prévoir un nouvel espace pour le festival mais aussi le pérenniser financièrement tout en dégageant de nouvelles tendances programmatiques ou d'identité.

Alain Chamfort, qui entamait sa prestation à 20h45, refermait définitivement cette 17e édition devant un public une fois encore très nombreux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK