Vers un record d'occupation des hôtels bruxellois en 2018

Vers un record d'occupation des hôtels bruxellois en 2018
Vers un record d'occupation des hôtels bruxellois en 2018 - © ERIC LALMAND - BELGA

Les chiffres ne sont pas encore tout à fait officiels, mais l'année 2018 devrait être excellente du côté des hôtels bruxellois. Le taux d'occupation des établissements touristiques sera de 74% pour cette année, contre 70,7% en 2017, soit une hausse de 6%. Pour le secteur, il s'agit d'une confirmation de la reprise observée en 2017 après l'année catastrophique de 2016 marquée par les attentats. Cette année-là, le taux d'occupation des hôtels avait plongé à 58%. Ce chiffre de 74% de chambres occupées représente au total 7 millions de nuitées.

Bruxelles, de moins en moins une ville d'affaires

L'image collait à la capitale depuis des années et pour cause, le chiffre confirmait la tendance, la majorité des étrangers venant à Bruxelles le faisait pour des raisons d'affaires (55% contre 45% pour le loisir). "Ce chiffre a tendance à s'équilibrer, tempère Rodolphe Van Weyenbergh, secrétaire général de la Brussels Hotels Association. Il y a quelques années, il n'y avait personne dans la capitale l'été ou le week-end. C'est de moins en moins le cas actuellement." L'augmentation du tourisme de loisirs dans la capitale s'explique par trois raisons. "D'abord, la reprise économique partout en Europe se voit sur le secteur touristique du continent. Les gens ont plus de moyens pour voyager et Bruxelles en profite aussi, explique Rodolphe Van Weyenbergh. Ensuite, les grosses campagnes de promotion de Bruxelles opérées par les pouvoirs publics, à tous les niveaux de pouvoir ont bien marché. Enfin, les gros événements organisées ont un vrai impact sur le tourisme. Par exemple, on observe que les Plaisirs d'hiver ont une conséquence directe sur le taux d'occupation des hôtels". A ce titre, le secteur touristique bruxellois se réjouit de l'accueil de deux étapes du Tour de France en juillet prochain.

Si on compare la capitale belge aux grandes villes européennes, Bruxelles (7 millions de nuitées) reste très loin des mégapoles telles Londres (80 millions de nuitées), Paris (48 millions), Berlin (31 millions) ou Rome (29 millions). 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK