Vers un allègement des mesures de sécurité dans les écoles de la Ville de Bruxelles

Les mesures liées à la sécurité des écoles vont être allégées.
Les mesures liées à la sécurité des écoles vont être allégées. - © THIERRY ROGE - BELGA

Les mesures de sécurité entourant les entrées et sorties des classes dans les écoles de la Ville de Bruxelles pourraient être allégées à partir de la semaine prochaine. Le point a été discuté ce jeudi lors du collège des bourgmestre et échevins. Il faut dire que depuis deux semaines et le passage de la menace terroriste au niveau 4, redescendu ensuite au niveau 3, les établissements scolaires concernés font l'objet d'un dispositif particulier.

A tel point que plusieurs parents ont exprimé leur agacement. La Ville de Bruxelles, c'est plus de 20 écoles primaires et une quinzaine d'écoles secondaires. Sans compter le maternel, les enseignements néerlandophone et spécialisé. Ce sont aussi des milliers de parents et d'enfants qui ont dû s'adapter aux nouvelles heures d'ouverture et de fermeture des portes. Exemple avec des ouvertures de grilles à l'heure pile et à la demi-heure. En dehors de ces tranches, impossible de récupérer son enfant. Pour des papas et des mamans arrivant un rien en retard, c'est tout de suite trente minutes d'attente. Sans compter ceux et celles qui ont des enfants à rechercher dans d'autres écoles. Dans plusieurs établissements, certains parents ne se sont pas privés pour exprimer leur façon de penser aux directions.

Annulation de festivités

"Nous comprenons tout à fait la situation", explique Yvan Mayeur (PS), bourgmestre de la Ville de Bruxelles. "Mais nous avons été emportés par des mesures prises à d'autres niveaux", critiquant les sorties précipitées de la ministre de l'Education Joëlle Milquet (cdH) sur la sécurité des écoles en pleine menace terroriste.

En tout cas, dès la semaine prochaine, la Ville de Bruxelles et son département de l'Instruction publique vont tenter d'aménager le dispositif actuel, tout en maintenant une surveillance des accès. "Ce pourrait être mis en place dès lundi", avance Yvan Mayeur.

Des mesures allégées mais sera-ce assez pour ne plus crisper les parents et les enfants ? La fermeture des écoles pendant 48 heures (23 et 24 novembre) additionnée au dispositif sécurité les jours suivants ont de toute manière conduit à l'annulation d'activités de fin d'année (Saint-Nicolas, goûters cougnous...), de séances de parascolaire, voire de réunions de parents.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK