Véronique Van Acker renvoyée en correctionnelle pour escroquerie

Elle a défrayé la chronique judiciaire depuis des années. Cette fois, la trentenaire de Waterloo revient à la une de l'actualité pour son renvoi en correctionnelle. Une décision de la Chambre du conseil de Nivelles. L'information de L'Avenir nous a été confirmée par le Procureur du Roi de Nivelles, Jean-Claude Elslander.

Au total, c'est pas moins de 17 prévenus, dont la femme d'affaires Véronique Van Acker, qui devront répondre d'escroquerie pour un montant total de près de 7 millions 220.000 euros. Pas moins de 25 victimes (identifiées à ce jour) ont fait les frais de ce qui ressemble fort à une arnaque bien organisée. Parmi ces victimes: d'anciennes stars du football comme Luigi Pieroni et Mbo Mpenza. Les prévenus promettaient des placements rentables (taux d'intérêt de 7 à 10%). Contrats d'assurance-vie, contrats d'investissements, bons de souscription,... tout était faux! L'argent finissait dans les poches des prévenus, au grand dam des victimes. Les beaux parleurs avaient apparemment abusé leurs clients en leur garantissant des opérations légales, notamment via un fonds spécial au Luxembourg. Les faits connus par la justice remontent aux années 2002 à 2010. La date du procès n'est pas encore connue, un des prévenus ayant fait appel de la décision de la Chambre du Conseil de Nivelles.

Rappelons que Véronique Van Acker, que nous n'avons pas réussi à joindre, avait fait parler d'elle dans un tout autre dossier. Elle envisageait de reprendre la présidence du club de football de Mouscron... Projet non abouti.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK