"Van Gogh au Borinage": un des temps forts de Mons 2015 s'ouvre ce week-end

"Rue à Auvers-sur-Oise", une des toiles peintes par Van Gogh à la fin de sa vie, où l'on ressent les influence de son passage au Borinage.
"Rue à Auvers-sur-Oise", une des toiles peintes par Van Gogh à la fin de sa vie, où l'on ressent les influence de son passage au Borinage. - © G. Santarelli

L'exposition se tient au BAM, le musée des Beaux-Arts. A travers une septantaine d'oeuvres, elle se penche sur une période méconnue mais décisive de la vie du peintre. Avec "Van Gogh au Borinage. Naissance d'un artiste", on est à mille lieue des rétrospectives traditionnellement consacrées à Van Gogh.

L'exposition commence, non pas avec des toiles ou des dessins, mais avec des lettres que l'artiste a adressées à son frère Théo, lors de son séjour dans le Borinage, entre 1878 et 1880. Arrivé comme évangéliste protestant à Petit-Wasmes, Van Gogh repartira deux ans plus tard avec une nouvelle vocation: "Ces lettres montrent comment une personne très inspirée par la religion prend une voie complètement différente, et devient un artiste", explique Sjraar Van Heugten, le commissaire nérlandais de l'exposition. Consacrer une exposition à cette seule période boraine représentait un véritable défi: l'artiste à détruit bon nombre des dessins qu'il a réalisés à l'époque et il a donc fallu rassembler toute une série d'autres oeuvres qui permettent aux visiteurs de ressentir l'influence du séjour borain de Van Gogh sur le reste de son oeuvre.  "Si nous avions eu des centaines d'oeuvres de Van Gogh de cette époque, cela aurait donné une exposition très morne, parce que bien sûr, ce n'est pas un très bel ensemble d'oeuvres. Ce que nous avons plutôt essayé de faire, c'est montrer ce que le Borinage a signifié pour le reste de sa carrière", ajoute Sjraar Van Heugten. Dans des salles aux couleurs sombres, à l'ambiance feutrée, à peine éclairées pour ne pas détériorer les dessins, fort nombreux, les thèmes de prédilection de l'artiste se dévoilent, tout au fil de sa carrière : les ouvriers, les paysans au travail, les cabanes, les rues de village... 70 oeuvres au total qui risquent bien de surprendre et de fasciner les nombreux visiteurs déjà attendus.

Stéphanie Vandreck

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK